La romancière Elena Piacentini présente, en avant-première en Haute-Corse, son sixième polar

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean Crozier

Deux fois primée en 2014 pour Le Cimetière des chimères, cinquième aventure du commandant de police Pierre-Arsène Leoni, la romancière Elena Piacentini présente à Bastia le 8 août et à Isle Rousse, le 9, Des forêts et des âmes, son tout nouvel ouvrage.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
La "mamma de Leoni" que Le Monde des Livres vient de consacrer cet été comme  la reine corse du polar ch'ti, est une auteure dont la talentueuse et rigoureuse noirceur est désormais reconnue: figurant, cette année, au second tour des trophées 813, après avoir obtenu le prix Calibre 47, Elena Piacentini, a été la lauréate du prix Soleil noir 2014 pour Le Cimetière des chimères (éditions Au-delà du raisonnable). 


La sixième enquête du ténébreux Leoni


Avec "Des forêts et des âmes" qui ne sera disponible sur les tables des librairies continentales qu'à partir de septembre, cette sixième enquête du policier corse de la section homicide de la PJ de Lille  confirme le talent et la force de l'écrivain, née en 1969 à Bastia.

Cette sixième livraison, au coeur de l'été,  offre également une cerise sur le criminel gâteau de la plus nordique des auteurs corses : c'est chez elle, en Haute-Corse, qu'Elena Piacentini a, cette année, le grand bonheur de dédicacer les premiers exemplaires de la sixième enquête du ténébreux Leoni

La romancière dont le nouvel ouvrage, Des forêts et des âmes, est parvenu à ses fans en France, Belgique, Suisse et Canada, depuis le 26 juillet dernier,  dédicace en effet les premiers exemplaires de son sixième roman à la Librairie Album à Bastia le vendredi 8 août de 15H00 à 19H00.

Elle sera également en dédicace le 9 à la Maison de la presse à Isle Rousse. La "mamma de Leoni" sera aussi en signature le  14 à Corte  et le 15 à Zalana.

 

Elena Piacentini : une écriture rigoureuse et mature et des intrigues tortueuses aux ramifications entremêlées
Éléna Piacentini a passé toute son enfance et son adolescence en Corse, entre le maquis et les bras de sa grand-mère.

Ses études supérieures et sa vie professionnelle l'obligent à traverser la Méditerranée pour un périple toujours plus septentrional. Nice, puis la Normandie, Paris, et enfin Lille, où elle s'installe en 2003.

Elle propose en 2008 son premier roman policier, commencé deux ans plus tôt, aux éditions Ravet-Anceau: Un Corse à Lille. C'est le début de sa collaboration avec cet éditeur, et le livre connaît un succès immédiat. Un Corse à Lille présente son personnage fétiche, Pierre-Arsène Leoni, policier insulaire émigré dans le Nord en compagnie de sa grand-mère. 

Ce premier roman pose les bases de l'univers romanesque d'Éléna Piacentini : des intrigues tortueuses aux ramifications entremêlées ; une écriture d'une grande rigueur stylistique, au vocabulaire précis et choisi ; un art consommé de la description et de l'analyse de ses semblables.

Avec une régularité de métronome, elle poursuit un temps les pérégrinations de son flic ténébreux chez Ravet-Anceau : Art brut sort en 2009, et Vendetta chez les Chtis en 2010.

En 2012 le quatrième opus des enquêtes de Leoni, Carrières noires, est édité chez l'éditeur parisien "Au-delà du raisonnable".

La même année 2012, elle participe au recueil caritatif Les auteurs du noir face à la différence, chez Jigal, et en collaboration avec Yves Godderis, chercheur au CNRS, dans le cadre de l'association Novela, elle écrit une nouvelle policière et scientifique dans le recueil Laboratoires du noir .

La suite des aventures Pierre-Arsène Leoni, sortie en 2013, intitulée Le Cimetière des chimères remporte en 2014 le prix Calibre 47 et le prix Soleil noir.

Des forêts et des âmes, sixième roman de la série, est sorti en juillet 2014, toujours aux éditions "Au-delà du raisonnable", dirigés par Véronique Ducros.

Elena Piacentini est également l'auteure de plusieurs nouvelles dont deux exclusivement au format numérique aux éditions SKA.

(Sources : Wikipedia )