Cet article date de plus de 7 ans

Le parquet requiert 20 ans de prison contre Paul'Andria Mastor

Au troisième et dernier jour du procès de Paul'Andria Mastor, 23 ans, devant les assises de la Haute-Corse, poursuivi pour le meurtre de Jean-Baptiste Baghioni en mars 2012 à Corte, l'avocat général a réclamé une peine de 20 ans d'emprisonnement. La défense plaide la légitime défense. 
Procès de Paul'Andria Mastor devant les assises de la Haute-Corse
Procès de Paul'Andria Mastor devant les assises de la Haute-Corse © FTVIASTELLA
Depuis le début de son procès vendredi, Paulu-Andria Mastor plaide la légitime défense, affirmant avoir été menacé avec une arme par Jean-Baptiste Baghioni. Pour l'avocat général, c'est au contraire un crime planifié, qui a été froidement exécuté par le jeune homme. Il a réclamé 20 ans de prison.

Dans la nuit du 15 au 16 mars 2012. Jean-Baptiste Baghioni, 27 ans, venait de sortir du café L'Oriente, un bar du centre-ville de Corte, très fréquenté par les étudiants, lorsqu'il est touché à deux reprises au flanc et dans le dos.

Le tireur, Paulu Andria Mastor, se livrera après une cavale de trois mois, au commissariat principal de Marseille. Lors de sa garde-à-vue, le jeune homme a reconnu être l'auteur des tirs, expliquant avoir agi en état de légitime défense.

C'est d'ailleurs la thèse de sa défense. Le soir du meurtre, Paulu Andria Mastor aurait tiré par peur de la mauvaise réputation supposée de Jean-Baptiste Baghioni. "Pourquoi Mastor serait-il muni d'un gilet pare-balle avant d'aller à la rencontre de Baghioni si ce n'est précisément par peur ?" s'interroge Me Callista Antonietti. 

"Ce soir-là Baghioni était sous l'emprise de la cocaïne, agressif, Mastor a donc agi en état de légitime défense" ajoute Me Fransceca Seatelli. 

Le jury doit désormais délibéré. Le verdict est attendu dans la soirée. 

durée de la vidéo: 01 min 39
La défense plaide la légitime défense

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice