• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Aide à domicile: un collectif en Paca et Corse pousse un “cri d'alarme”

ILLUSTRATION - Soins à domicile / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
ILLUSTRATION - Soins à domicile / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Un collectif regroupant les associations d'aide, d'accompagnement et de soins à domicile de la région Paca et de Corse a poussé mardi à Marseille un "cri d'alarme" et évoqué son "désarroi et (sa) colère" face à la crise du secteur.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Evoquant un "regroupement historique" dans un secteur "qui n'a pas pour culture de se mobiliser ni de réclamer", le porte-parole du collectif, Frédéric Dutoit a mis en garde: "Actuellement, nous ne sommes plus en mesure de répondre aux besoins des personnes dépendantes et fragiles dont nous avons la charge".

En cause, le différentiel entre les aides versées par les départements, variant en Paca entre 17 et 20,10 euros par heure selon le collectif, et le coût réel des services, autour de 22 euros de l'heure en moyenne.

"La disparité tarifaire d'un département à l'autre est injustifiée. Ce sont toujours les personnes bénéficiaires de ces prestations, les personnes âgées et handicapées, et nos salariés, qui en paient les conséquences", a ajouté Frédéric Dutoit, ex-député PCF et ancien conseiller municipal à Marseille et directeur général d'une association spécialisée dans l'aide et le maintien à domicile.

"Nous n'avons plus les moyens d'offrir aux personnes dépendantes et fragiles les services dont elles ont besoin et dont nous aurons tous besoin un jour", a encore dénoncé M. Dutoit, évoquant "la colère et le désarroi de l'ensemble des structures".

Le collectif, qui a appelé à un rassemblement devant la préfecture de région à Marseille et une "journée blanche" vendredi, a par ailleurs interpellé sur le sujet tous les candidats aux départementales avant les élections des 22 et 29 mars.

Le 7 mars déjà, l'Union nationale de l'aide, des soins et des services à domicile (UNA) - membre du collectif en Paca et en Corse – avait organisé des rassemblements dans 17 villes de France pour demander au gouvernement un nouveau "fonds d'urgence" pour 2015 face au manque de financement du secteur.

En décembre, le gouvernement a annoncé le déblocage de 25 millions d'euros pour revaloriser les salaires des aides à domicile. Dans un rapport publié en juillet, deux sénateurs avaient fait état d'un "système à bout de souffle à réformer d'urgence".

En Corse depuis dix ans, l'association AXE participe à la prise en charge et au maintien des personnes âgées à domicile à Ajaccio et dans les communes proches. Il s'agit surtout d'une aide en matière de suivi médical. Avec le vieillissement de la population, les besoins vont être de plus en plus importants. Des communes rurales veulent bénéficier de ses interventions.

Reportage de Dominique Moret, Laura-Laure Galy, Mireille Serkissian-Ceccarelli
AXE : des aides à domicile de plus en plus importantes
Arnaud Nicolaï, infirmier; Martine Lorenzi, directrice de l'association AXE; Achille Martinetti, maire de Bocognano

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus