Agression du stadier de l'AC Ajaccio : garde à vue levée pour le joueur sochalien

Après avoir passé la nuit en garde à vue au commissariat d'Ajaccio, le footballeur du FC Sochaux a été remis en liberté ce dimanche après-midi. Samedi soir, après le match contre l’ACA, il avait frappé au visage un membre de la sécurité du club corse.
Le joueur du FC Sochaux a passé la nuit de samedi au commissariat d'Ajaccio. Placé en garde à vue, il a été libéré ce dimanche après-midi.
Le joueur du FC Sochaux a passé la nuit de samedi au commissariat d'Ajaccio. Placé en garde à vue, il a été libéré ce dimanche après-midi. © FTV

Le footballeur du FC Sochaux-Montbéliard accusé d'avoir agressé un membre de la sécurité de l'ACA, samedi soir au stade François Coty, a quitté le commissariat d'Ajaccio. "Le joueur en question a passé la nuit en garde à vue et a été libéré ce dimanche après-midi, nous a indiqué le parquet d’Ajaccio. Une procédure est en cours sans présentation au parquet. Les charges retenues sont qualifiées d’infraction contraventionnelle."

L’agression a eu lieu dans la cour intérieure du stade, après le match remporté 1-0 par les Ajacciens. C'est au moment où les Sochaliens regagnaient leur bus pour rejoindre l’aéroport de Campo dell’Oro que l'altercation est survenue. "Le joueur en question a agressé verbalement l’un de nos joueurs, a raconté Christian Leca, président de l’ACA. Un membre du service de sécurité est intervenu pour les séparer et il a été sauvagement agressé."

Il s’agit d’Alain Albano, membre de la sécurité du club insulaire depuis de nombreuses années. Touché au nez et à l’œil, il a été transporté dans la foulée vers l’hôpital d’Ajaccio.

Ce dimanche matin, l'ACA a déposé plainte. 

Selon RMC Sport, "une source proche de la Ligue de football professionnel précise que les incidents survenus samedi sont très graves et que des suites pourront être données en fonction de si l’on se trouve ou non dans l’enceinte sportive".

Sochaux solidaire de son joueur

Quant au joueur sochalien, il avait été interpellé samedi soir par la police alors qu’il refusait de descendre du car de son équipe. Selon nos informations, ce sont les délégués de la rencontre qui auraient alors décidé d’appeler les forces de l’ordre.

Dans un communiqué publié ce dimanche matin, le FC Sochaux-Montbéliard déclare se "tenir pleinement solidaire de son joueur mis en cause mais ne manquera néanmoins pas de faire appliquer les sanctions qu’il pourrait encourir au terme de l’enquête actuellement en cours dont les éléments restent à déterminer".

Le club doubiste évoque également l’agression qu’auraient subie trois supporters sochaliens samedi soir à Ajaccio, après la rencontre et hors du stade. "La direction du club tient à exprimer ses plus sincères vœux de rétablissement aux trois supporters sochaliens présents ce samedi à la rencontre et qui furent brutalement agressés au terme de celle-ci."

Contacté par France 3 Bourgogne-Franche Comté, le FC Sochaux-Montbéliard n’a pas répondu aux sollicitations de nos confrères.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport