Ajaccio et Bastia deviennent les premières "Cités éducatives" de Corse

Lundi, le Premier ministre a annoncé la liste des 46 nouvelles "Cités éducatives" labellisées pour la rentrée prochaine, dont Bastia et Ajaccio. Ce label a pour but de mettre en place un accompagnement renforcé des jeunes jusqu'à l'insertion professionnelle. 

Ce label, déjà attribué à 80 territoires en France, vise à accompagner les jeunes de 0 à 25 ans dans leur parcours éducatif.
Ce label, déjà attribué à 80 territoires en France, vise à accompagner les jeunes de 0 à 25 ans dans leur parcours éducatif. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Vendredi 29 janvier, à l'issue du comité interministériel à la ville, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la liste des 46 cités éducatives rejoignant les 80 déjà existantes. Bastia et Ajaccio décrochent le précieux sésame, une première en Corse.

"Une formidable nouvelle pour la Corse qui est aussi la reconnaissance du travail engagé par l'académie pour mettre en réseau l'ensemble des acteurs et partenaires de l’École au service de la réussite scolaire et de l'épanouissement de nos enfants", se réjouit la rectrice de l'académie de Corse, Julie Benetti.

Cette labellisation vise à la mobilisation de tous les acteurs éducatifs dans les quartiers prioritaires vers un objectif commun : intensifier les prises en charge éducatives des jeunes de 0 à 25 ans, de la crèche à l'insertion professionnelle. 

"Cette politique d'alliance éducative place l’École de la République au cœur de la Cité comme premier levier de la réduction des inégalités de destin. C'est donner les mêmes chances à tous les élèves sur notre territoire", explique Julie Benetti.

Les cités éducatives, une alliance de tous les partenaires travaillant dans les quartiers prioritaires de la ville
Les cités éducatives, une alliance de tous les partenaires travaillant dans les quartiers prioritaires de la ville © Gouv

Concrètement, une enveloppe est allouée pour développer des projets et initiatives locales visant à faire de l'éducation la priorité absolue pour la réussite de tous les enfants.

De nombreuses actions adaptées à la Corse

En Corse, de nombreux dispositifs sont déjà mis en œuvre et visent à être renforcés : le dédoublement des classes de CP et CE1 en éducation prioritaire, les "Petits déjeuners", "Devoirs faits", "Vacances apprenantes", les "Cordées de la réussite", le décrochage scolaire, l’obligation de formation des 16-18 ans, la lutte contre l’illettrisme, l’accès aux sports et à la culture, la lutte contre la fracture numérique et l’équipement informatique, l’école ouverte aux parents, la mobilité des élèves, l’école inclusive.

"De nouvelles actions et de nouveaux partenariats seront à impulser notamment dans le cadre du soutien à la parentalité, du plan autisme et les dispositifs de réussite éducative (DRE) des communes seront confortés", ajoute Virginie Frantz, directrice académique des Services de l’Education nationale de Corse du Sud. Aussi, depuis le 1er janvier, les personnels des services Jeunesse, Engagement et Sports ont intégré les services académiques (rectorat et DSDEN). "Ce rapprochement crée un véritable continuum éducatif de l’enfant, du jeune et de l’élève et fera le lien avec les partenaires de la vie associative".

Un dispositif déployé depuis 2019 

Le projet des "Cités éducatives" est né d'une expérimentation à Grigny en 2017. Il a ensuite été porté par le rapport Borloo sur les quartiers prioritaires avant d'être essaimé dans une soixantaine de quartiers en juillet 2018. 80 territoires ont finalement été labellisés à la rentrée de septembre 2019, avant l'ouverture du programme à de nouveaux territoires à la rentrée prochaine. 

" L’instruction gouvernementale a modifié les critères d’éligibilité à l’obtention de la labellisation 'Cités éducatives" permettant ainsi de prendre en compte les spécificités de la Corse (territoire qui connaît le taux de pauvreté le plus élevé des régions métropolitaines et scolarise 38% des élèves en éducation prioritaire) et de reconnaître les énergies mobilisées par les acteurs de terrain pour la réussite de tous les élèves", explique Virginie Frantz.

Après la labellisation, commence à présent une phase d'approfondissement pour finaliser l'élaboration d'un plan d'actions et d'un tableau de financement. Un comité de pilotage Rectorat-DASEN/Préfet/Maire/Principal de collège va être mis en place pour fixer la feuille de route du territoire. 

L'État a engagé près de 100 millions d'euros sur trois ans pour les différents quartiers labellisés. 17 millions d'euros seront dédiés aux 46 nouvelles cités éducatives en 2021. En tout, 700.000 enfants et jeunes pourront bénéficier de ce label. 

Un fonds de la cité éducative de 30.000 euros, alimenté par le ministère de l'Éducation nationale et le ministère chargé de la Ville et du Logement, est en outre attribué chaque année au collège chef de file de chaque territoire. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société