Autonomie de la Corse : la jeunesse de gauche "favorable" seulement si "celle-ci assure une transformation sociale et écologique vertueuse"

Publié le
Écrit par A.A.

La jeunesse de gauche a indiqué dans un communiqué être "favorable" à une autonomie de la Corse "seulement si celle-ci assure une transformation sociale et écologique vertueuse" de l'île. Pour cela, le collectif propose l'instauration de certaines mesures.

"Le collectif Ghjuventù di manca est favorable à une autonomie, si et seulement si le contenu de cette dernière assure une transformation sociale et écologique vertueuse pour la Corse."

Mais pour se faire, le collectif espère voir se dessiner un cap. Un cap qui, pour l'heure, est quasi inexistant quant "au projet de société" et "aux mesures concrète pour changer la vie quotidienne des Corses et préparer un avenir meilleur." "Deux voie s'ouvrent donc à nous. Soit l'autonomie du statu quo aux services des intérêts dominants ; soit l'autonomie du progrès, au service du peuple et du bien commun."

"L'opportunité d'un nouveau modèle de société"

Par la mise en place de statut, Ghjuventù di manca craint également "le risque d'accentuation de l'emprise mafieuse et de la concentration du pouvoir entre quelques mains." Ainsi, le collectif espère voir figurer dans le corps législatif : "la transparence de la vie publique ; le droit du travail et le statut des fonctionnaires ne doivent pas être remis en question ; entériner le principe du mieux-disant social."

De plus, voyant l'autonomie comme "une opportunité pour la Corse d'opter pour un nouveau modèle de société, davantage solidaire et respectueux de l'environnement", le collectif propose de graver dans le marbre "la règle verte ; le droit à l'emploi ; le remboursement total des frais de santé".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité