Bastia : Una Volta met l’Allemagne à l’honneur avec l'illustrateur Sebastian Lörscher

Publié le Mis à jour le

À l’occasion de la journée franco-allemande du 22 janvier, le centre culturel bastiais accueille ce samedi une exposition consacrée aux carnets de voyage de l'illustrateur allemand Sebastian Lörscher. Également auteur de bande dessinée, le Berlinois sera présent pour commenter ses dessins.

Une première pour Una Volta. Ce samedi à Bastia, le centre culturel de la rue César Campinchi organise une exposition consacrée à l’illustrateur allemand Sebastian Lörscher. "C’est la première fois que l’on propose un événement en langue allemande, souligne la directrice Juana Macari.  Cela s’est fait par le biais de l’association balanine Emma Laboratoire Culturel qui fait depuis longtemps un travail d’échange avec l’Allemagne." 

La date de ce rendez-vous n’a pas été choisie au hasard : le 22 janvier coïncide en effet avec la journée franco-allemande. "En plus, Bastia est jumelée avec une ville allemande (Erding) et a candidaté au titre de capitale européenne de la culture (2028, ndlr)", fait remarquer Juana Macari. 

À partir de 14 heures, Sebastian Lörscher présentera ses carnets de voyage au public bastiais. L'entrée est gratuite et ses planches seront exposées jusqu'au 4 février. "Ce sont des dessins que je réalise au fil de mes excursions dans différents pays, explique le dessinateur allemand, également auteur de bande dessinée et de reportages illustrés publiés en Allemagne. L'un d'eux, "Making Friends in Bangalore", est paru en 2015 en France chez Cambourakis. 

"Il arrive vraiment à esquisser les choses de manière très juste, avec un très beau trait."

"Je dessine directement dans la rue et je capte des moments de vie, poursuit-il dans un français parfait. Je rencontre beaucoup de gens comme ça. En Inde, ils sont très curieux. A chaque fois que j'étais dans la rue en train de dessiner, il y avait une quarantaine de personnes autour de moi. Je suis également allé à Haïti, en Autriche et au Nigeria."  

Ce seront d’ailleurs les planches sur le pays africain qui seront principalement affichées lors de cette exposition. "Il y aura aussi quelques dessins sur l’Autriche et l’Allemagne, complète Juana Macari. C’est un travail extrêmement vivant. Sebastian arrive vraiment à esquisser les choses de manière très juste, avec un très beau trait." 

Une BD avec les lycéens de Giocante

Véritable globe-trotter, le dessinateur qui vit à Berlin a posé ses valises à Bastia mardi dernier. "C’est la deuxième fois que je viens en Corse.  J’y étais venu en vacances il y a deux ans, mais je n’étais pas resté longtemps à Bastia."  

S’il est arrivé un peu plus tôt dans l'île, c’est aussi parce qu'il anime depuis ce jeudi un atelier de deux jours avec les élèves d’une classe d’allemand du lycée Giocante. "Ils vont travailler sur des objets anciens un peu bizarres, explique Sebastian Lörscher. Je vais leur demander d’imaginer une histoire autour de ces objets. Ils vont réaliser une BD de deux pages." 

"Il y aura une publication, précise Juana Macari. Les lycéens bénéficieront de deux autres jours de réalisation pendant le prochain festival "BD à Bastia"." 

Une manifestation qui se déroulera du 31 mars au 3 avril au cours de laquelle d’autres reportages illustrés de Sebastian Lörscher seront exposés. L’occasion pour le dessinateur allemand de revenir en Corse au printemps...