• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Blocage des navires : des conséquences sur l'approvisionnement des magasins

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Le conflit dans les ports de Marseille et de Corse a un impact sur les livraisons de marchandises. A Bastia, où le trafic se fait essentiellement avec Marseille, certaines grandes surfaces accusent un retard à l'approvisionnement.

Par France 3 Corse

Le conflit entre le port de Marseille et la Corse dans le domaine des transports maritimes qui dure depuis six jours a des conséquences économiques. Dans les grandes surfaces, certaines étagères sont vides et des produits de première nécessité se font rares. 

L'accostage du Girolata dans le port de Bastia, malgré plusieurs heures de blocage, a permis de réapprovisionner les rayons une partie des rayons lundi matin. 

"On a reçu toutes nos livraisons lundi, mais on voit bien qu'au bout de trois ou quatre jours de blocage, on est déstabilisé" explique Laurent Panis, responsable alimentaire d'un hypermarché à Furiani.

Certains clients s'inquiètent de cette situation de crise des transports maritimes qui perturbe l'approvisionnement. "C'est quand même inquiétant pour les personnes comme nous par exemple, avec des enfants. Pour manger au quotidien, ce n'est pas forcément évident" explique un père de famille.

En moyenne, 5 000 tonnes de marchandises diverses transitent chaque jour par le port de Bastia. 40% de ce trafic se fait avec le port de Marseille.


Blocage des navires : des conséquences sur l'approvisionnement des magasins
Laurent Panis, responsable alimentaire d'un hypermarché à Furiani

 

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus