Chômage : hausse de 10,3 % du nombre de demandeurs d’emploi sur le mois de mai en Corse

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sans activité (catégorie A) a progressé de 10,3 % en Corse en mai, soit 2 330 personnes en plus par rapport à avril, alors qu’il a baissé de 3,3 % en France. Une différence qui s’explique par la dépendance de l’île au tourisme.

Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Corse, en mai.
Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Corse, en mai. © Marc OLLIVIER - MaxPPP
La comparaison est tentante. En Corse, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sans activité (catégorie A) a augmenté de 10,3 % en mai, soit 2 330 personnes en plus par rapport à avril, pour un total de 24 290 demandeurs d’emploi selon les derniers chiffres publiés par le ministère du travail et par Pôle emploi. 

En France, ce chiffre est en baisse. 149 900 personnes de moins (4,426 millions au total) par rapport au mois d’avril, et une baisse de 3,3 %. Des chiffres en trompe-l’oeil. Cette baisse nationale s’explique par la reprise de l'activité pour les salariés en contrats courts (intérim, CDD…) après le confinement lié au Covid-19, alors que la Corse voit seulement son activité reprendre, avec le tourisme en point d’orgue.

"On a une économie insulaire phagocytée par le tourisme, cette difficulté à redémarrer est logique" - Isabelle de Moura, directrice régionale de la Direccte


"Les territoires ne sont pas les mêmes, c’est compliqué de comparer. Et la comparaison est difficile sur un mois, explique Isabelle de Moura, directrice régionale de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte). Mais c’est une hausse moins importante que la précédente (en avril). On sent la reprise, mais on est fortement impacté par le tourisme. On a une économie insulaire phagocytée par le tourisme, cette difficulté à redémarrer est logique."

La directrice régionale de la Dirrecte préfère retenir deux bonnes nouvelles : la baisse des nouvelles inscriptions à Pôle emploi (-18,3% sur un mois) et l’augmentation des sorties, donc des retours à l’emploi (+82,2% sur un mois). Et souligne que la particularité de l’île, qui dépend énormément du tourisme, n’aide pas. "À cette période, normalement, on a beaucoup de sorties. Là, on ne les a pas car les entreprises sont à l’arrêt", explique Isabelle de Moura, qui précise qu’un bilan en septembre sera plus parlant. Et d'ajouter : "Nos plages sont encore vides."
En Corse, la hausse totale du nombre de demandeurs d’emploi (catégorie A, B, C, les catégories B et C englobant les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite au cours du mois) sur un mois est plus marquée en Corse-du-Sud (+12,1 %) qu’en Haute-Corse (+8,4 %).

Pour l’ensemble des demandeurs d’emploi, le chiffre croît également de 10,3 % en Corse (2 660 demandeurs d’emploi en plus), pour un total de 28 600 demandeurs d’emploi inscrits. Au niveau français, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi (catégories A, B et C) a augmenté de 1 % sur un mois (+ 61 000 demandeurs d’emploi après + 209 300 en avril), pour atteindre plus de 6,1 millions, "son plus haut niveau enregistré depuis 1996", souligne la direction de l'Animation de la recherche, des Études et des Statistiques (DARES).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter