Collectivité unique : les dirigeants corses veulent une réponse du gouvernement

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Les présidents de l'exécutif de la Collectivité territoriale et de l'Assemblée de Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, ont déclaré mardi attendre une "réponse du gouvernement" aux propositions formulées pour l'instauration en 2018 d'une collectivité unique remplaçant les deux départements.

Par France 3 Corse avec AFP

"La Collectivité territoriale de Corse a fait des propositions claires et attend une réponse du gouvernement le 4 juillet, lors d'une visite du Premier ministre Manuel Valls et de plusieurs ministres", a déclaré le président du conseil exécutif Gilles Simeoni mardi lors d'une conférence de presse à Ajaccio.

Cette visite de Manuel Valls en Corse sera la première depuis qu'il est Premier ministre. Il sera accompagné de certains ministres, notamment celui des collectivités territoriales Jean-Michel Baylet.

"Une autonomie fiscale et financière de la collectivité de Corse"

Une collectivité unique doit remplacer le 1er janvier 2018 les deux départements de Corse-du-Sud et de Haute-Corse, dans le cadre de la loi NOTRe sur la réforme des collectivités territoriales.

Gilles Simeoni a déploré que le cadre institutionnel fixé dans deux avant-projets d'ordonnances préparés par le gouvernement soit "trop restrictif".

Jean-Guy Talamoni a ajouté que "des difficultés avec les deux conseils départementaux ne permettent pas aujourd'hui d'assurer une gestion normale des affaires de la Corse".

Les deux dirigeants insulaires ont aussi souligné la volonté de la CTC de parvenir à "une autonomie fiscale et financière de la collectivité de Corse".

Ecoutez Gilles Simeoni, le président du conseil exécutif :
Collectivité unique : les dirigeants corses veulent une réponse du gouvernement
Les présidents de l'exécutif de la Collectivité territoriale et de l'assemblée de Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, ont déclaré mardi attendre une "réponse du gouvernement" aux propositions formulées pour l'instauration en 2018 d'une collectivité unique remplaçant les deux départements.

 

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus