Coronavirus : levée du plan blanc dans les hôpitaux de Corse 

Face au ralentissement de l’épidémie de coronavirus, l’agence régionale de santé annonce la levée du plan blanc dans les hôpitaux de l’île ce mercredi 3 juin. Ce dispositif vise à ce qu’aucun hôpital ne soit débordé en cas de situation sanitaire exceptionnelle. 

L'agence régionale de santé annonce la levée du plan blanc dans les hôpitaux de Corse.
L'agence régionale de santé annonce la levée du plan blanc dans les hôpitaux de Corse. © Martin Bureau / AFP
Même si la prudence reste de mise face à l’épidémie de Coronavirus, la circulation est ralentie en Corse. Ainsi, « le plan blanc est levé dans les établissements sanitaires de l’île », annonce l’agence régionale de santé dans un communiqué ce mercredi 3 juin, trois semaines après le début du déconfinement. 

Cette décision permet une « reprise raisonnée des activités médicales et chirurgicales », continue l’institution. Néanmoins, elle s’accompagne « d’un plan de mobilisation interne aux établissements permettant de réarmer des lits de réanimation en 48 heures si une deuxième vague survient » et une filière spécifique Covid est maintenue afin que chaque patient puisse accéder aux structures hospitalières « sans crainte ». 

 
 

Activé dans de nombreux hôpitaux français

Durant la crise du Covid-19, le plan blanc a été déclenché dans de nombreux hôpitaux comme à Creil et de Compiègne, dans le département de l'Oise, particulièrement touché par l'épidémie. Ce dispositif a également été mis en place au sein de l’hôpital Emile Muller de Mulhouse, commune alsacienne particulièrement frappée par le Covid-19 suite à un rassemblement évangéliste fin février. 

Le plan blanc, inscrit dans la loi depuis 2004 et déclenché dans les établissements de santé, est un dispositif de crise qui permet aux hôpitaux de mobiliser immédiatement les moyens de toute nature dont il[s] dispose[nt] en cas d’afflux de patients, ou pour faire face à une situation sanitaire exceptionnelle, rappelle le ministère de la Santé. Il prévoit notamment les modalités selon lesquelles le personnel nécessaire peut-être maintenu sur place ou, le cas échéant, rappelé lorsque la situation le justifie. Chaque hôpital doit ainsi se doter d’une cellule de crise pilotée par le chef d’établissement.

L’objectif principal du plan blanc est d’éviter que les hôpitaux soient débordés. En Corse, 73 personnes sont mortes du Covid-19. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter