Coronavirus et tourisme : une pétition pour accélérer la reprise en Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S

Pour les signataires, "le choix du statu quo reviendrait à adopter la politique du pire", dans une pétition, le Cercle des grandes maisons de Corse en appelle au Préfet eu au Président de l’Exécutif de Corse pour prendre des décisions rapides sur la saison d’été.

"Voici l’heure du choix : redonner un souffle de vie à l’économie de la Corse ou laisser l’asphyxie l’emporter", écrit le Cercle des grandes maisons de Corse en ouverture d’une lettre au Préfet Franck Robine et au Président du Conseil Exécutif de Corse, Gilles Simeoni. La lettre a été reproduite en ligne sous la forme d'une pétition.

Des incertitudes sur la saison d'été

"Au-delà de ses membres et de son millier de salariés, le Cercle des Grandes Maisons Corses se fait ici le porte-parole de ses centaines de partenaires, entreprises et artisans locaux, viticulteurs, éleveurs, maraîchers et pêcheurs, ainsi que de leurs milliers de collaborateurs, dont les emplois sont aujourd’hui directement menacés",écrivent-ils, alors que la saison touristique s’annonce encore incertaine.

Gilles Simeoni, qui maintient son projet de Green Pass, a reconnu vendredi qu’il ne pouvait pas l’imposer. Les services de l’Etat ont évoqué la possibilité d’une mise à l’isolement des personnes arrivant en Corse avec des symptômes de Covid-19 mais la Préfecture ne souhaite pas pour l’instant utiliser cet outil.
En attendant, les chiffres publiés dans le rapport de suivi du plan de déconfinement de la Corse indiquent déjà un manque à gagner pour les professionnels du tourisme compris entre 650 et 800 millions d’euros sur l’avant-saison.

Les organisations des professionnels du tourisme, ont annoncé dans une déclaration commune, soutenue par la CCI, quitter le comité de suivi de la mise en application du plan de sortie du confinement de la Corse.
 
Alors que l’organisation de la saison d’été est incertaine, le Cercle des grandes maisons de la Corse juge que "le choix du statu quo reviendrait à adopter la politique du pire."

Il demande, "sous la réserve expresse d’une situation sanitaire qui irait en s’améliorant" :
  • " D’annoncer et d’engager sans délai la réouverture pleine et entière des dessertes aériennes et maritimes à partir du 23 juin prochain.
  • Nous devons également nous hâter de concrétiser la déclinaison territoriale des dispositifs renforcés de sauvegarde et de relance du tourisme insulaire, actée par le gouvernement.
  • Il faut enfin s’attacher à combattre le parasitisme commercial. "

Pour l’heure, la compagnie aérienne Air Corsica a annoncé une montée en puissance de son offre et la réouverture de 14 lignes pour la saison estivale, à compter du 2 juin. La Chambre de commerce et d’industrie estime que seule la moitié du trafic estival habituel sera assuré cette année.
Le Cercle des Grandes Maisons Corses
Etablissements membres : Les Bergeries de Palombaggia, Grand Hôtel de Cala Rossa, Hôtel Capo Rosso, Hôtel Casadelmar, A Casa di Ma, Hôtel Castel Brando, Hôtel La Dimora, Domaine de l’Oriu, Hôtel Les Gouverneurs, Hôtel Miramar, Hôtel Les Mouettes, Domaine de Murtoli, Hôtel Perla Rossa, A Pignata, Hôtel Le Pinarello,
La Plage Casadelmar, Hôtel La Roya, Hôtel La Signoria, Hôtel La Villa.