"Non respect du droit des passagers" : l’UFC que choisir attaque Air Corsica 19 autres compagnies aériennes en justice

Publié le Mis à jour le

Pendant la crise du coronavirus, elles ont proposé un avoir en compensation des vols annulés, plutôt qu’un remboursement du billet. L’association UFC Que Choisir a décidé d’attaquer 20 compagnies aériennes pour non-respect du droit des passagers. Parmi elles : Air Corsica.

L’UFC que choisir attaque. Après avoir mis en demeure 57 compagnies aériennes en avril dernier, et « face à la persistance des mauvaises pratiques et aux annonces en trompe l’œil », l’association en assigne 20 dont Air Corsica. 

Selon l’UFC que choisir, ces entreprises ont ignoré la mise en demeure et « continuent de violer la réglementation en imposant aux passagers des bons d’achat en guise de remboursement de leur vol annulé. » Des pratiques qui vont à l’encontre de la réglementation européenne. Cette dernière oblige ces sociétés à proposer en premier choix au consommateur le remboursement du billet, dans un délai de 7 jours, au prix auquel il a été acheté.

 

L’association continue : « ces compagnies violent délibérément les droits des passagers, mais en outre elles font naître un sentiment de défiance qui n'aidera pas au redémarrage de leur secteur ». Et de rappeler que les consommateurs sont aussi victimes de la crise avec une perte de pouvoir d'achat.

 

« Nous respectons la réglementation »

Ainsi, elle annonce lancer une action devant le tribunal de Paris. Elle précise néanmoins qu’ « elle ne sollicite pas, pour l’instant, de dommages et intérêts pour inciter les compagnies à rapidement se mettre en règle. »

De son côté, la direction d’Air Corsica évoque « une plainte surprenante ». « Il n’a jamais été dans les pratiques de la compagnie d’enfreindre la loi. Nous respectons la réglementation en cas d’annulation, le passager peut bénéficier, soit d’un remboursement, soit d’un avoir », explique Luc Bereni, président du directoire de la compagnie régionale. 

 


Il assure que la trésorerie d’Air Corsica permet d’effectuer des remboursements en cas de demandes pour les vols qui n’ont pas été réalisés. « Il y a des retards dans le traitement face aux nombres de dossiers à traiter et nous présentons nos excuses », complète-t-il. 

 

Selon l'association internationale du transport aérien (IATA), suite à la crise du coronavirus, les compagnies aériennes devraient perdre près de 35 milliards d'euros au deuxième trimestre en raison de l'immobilisation au sol des appareils. 



 
La liste des compagnies attaquées par l'UFC-Que Choisir
Air France ; Ryanair ; Transavia France ; Vueling Airlines ; Lufthansa ; Volotea ; Air Algérie ; Air Corsica ; Royal Air Maroc ; Air Caraïbes ; Turkish Airlines ; TAP ; Air Portugal ; Tunisair ; Norwegian ; Emirates ; Corsair ; KLM ; Air Austral ; Air Europa ; Air Transat.