À 80 ans, elle boucle les 180 km du GR20 avec ses petites-filles

C'est l'un des sentiers de randonnée les plus exigeants du monde. Chaque année, ils sont des centaines à l'abandonner en cours de route. Du haut de ses 80 ans, Noëlle Luciani s'est lancé un défi : boucler son cinquième GR20, en compagnie de ses deux petites-filles. Un pari réussi haut la main.

Ils sont des dizaines de milliers, chaque année, à emprunter les sentiers du GR20. Des randonneurs de toutes les régions, tous les pays... et de tous les âges aussi.

Du haut de ses 80 ans, Noëlle Luciani ne passe pas inaperçue. Elle s'est cet été donnée un objectif : finir le mythique GR20 pour la cinquième fois, en compagnie de ses petites-filles, Catherine et Emma.

À l'origine de ce défi : une discussion partagée avec un gardien de refuge, il y a maintenant quinze ans, lors de ce qu'elle pensait être sa dernière traversée de la Corse à pied. "Il commençait à me connaître, comme j'étais déjà passée trois ou quatre fois, raconte-t-elle. Et il me dit : à quand le prochain ? Alors je lui réponds, écoutez, là j'ai quand même 65 ans. Et il me parle d'un monsieur qui, il n'y a pas longtemps, l'a fait à 80 ans, avec une accompagnatrice qui lui portait son sac."

Ayant désormais elle-même atteint le cap des 80 ans, et étant de son propre aveu en pleine forme, Noëlle s'est dit : "Pourquoi pas moi ?"

"On s'inquiétait plus pour nous que pour elle"

Alors elle s'est mise en route, ses petites filles à ses côtés. Son sac de 8kg, elle l'a porté sur ses épaules, et pour l'ensemble des 180 km, dont 13.000 mètres de dénivelé positif, du parcours. Sans jamais se plaindre, et en tenant sans soucis le rythme de l'équipe.

"J'avais une petite appréhension, parce que je me disais quand même, elle a 80 ans, admet Emma Guizot, sa petite-fille. Mais finalement, je n'avais aucune inquiétude pour elle, j'en avais plutôt pour moi, je me demandais si j'allais tenir 13 jours en montagne !", sourit-elle.

"Ça m'a rassuré d'avoir marché une semaine avec elle l'an dernier, parce que j'ai pu me dire, ah, c'est bon, je suis à son niveau !, plaisante à la suite sa sœur, Catherine. Mais oui, on s'inquiétait plus pour nous que pour elle."

Le reportage vidéo de Clément Tronchon, Mathias Landry, Vincent Madec et Sylvie Huc :

durée de la vidéo : 00h03mn10s
Noëlle, 80 ans tous ronds, s'est lancé le défi de terminer le GR20 avec ses petites-filles. ©Clément Tronchon, Mathias Landry, Vincent Madec, Sylvie Huc / FTV

Et il n'y a pas que les petites filles de Noëlle Luciani qui sont impressionnées : les compagnons de route croisés sur le sentier restent souvent aussi bluffés. "Son expérience, ce qu'elle raconte, l'histoire du pays qu'elle connaît par cœur..., détaille ce randonneur. Sur le côté technique aussi : là où moi j'avais du mal et je tremblais, elle, c'est vraiment le calme et la sérénité. J'étais très impressionné."

Déjà prête à repartir

Partout où elle passe, Noëlle fait sensation, accueillie de refuge en refuge comme une vedette. Il faut dire que des octogénaires qui terminent le GR20, il n'y en a que quelques-uns par an.

Et à l'approche de l'arrivée, après treize longues journées de marche, elle se dit presque prête à déjà repartir... à un détail près : "J'ai hâte de retrouver un vrai lit, c'est tout ! Le reste, je n'ai aucune courbature, je n'ai pas mal aux genoux, rien."

Une forme et une énergie que beaucoup peuvent lui envier.