Agression du journaliste après le match ACA - OM : un supporter marseillais mis en examen pour violences et dégradations en réunion

L'homme a été placé sous contrôle judiciaire. Les enquêteurs tentent désormais d'identifier les autres protagonistes.

L'homme avait été interpellé dans la nuit de samedi 3 au dimanche 4 juin dernier, avant que les supporters marseillais ne quittent la Corse. Et peu de temps après les débordements de violence qui avaient eu lieu sur le parking d'une station-service située à la sortie d'Ajaccio, et ouverte toute la nuit.

Près de 80 personnes, laissées sans surveillance par les forces de l'ordre, s'en étaient prises aux automobilistes présents, et à un journaliste-cameraman de France 3 Corse qui se trouvait sur place pour filmer les événements.

Interdiction de stade

Le supporter avait été placé en garde à vue dans les locaux du commissariat d'Ajaccio, et présenté au juge d'instruction hier, lundi 5 juin, en fin de journée.

Il a été mis en examen pour violences et dégradations commises en réunion. Il a été laissé en liberté - contre l'avis du parquet - mais placé sous contrôle judiciaire, "comportant notamment l'interdiction de fréquenter les stades et enceintes sportives", a déclaré le procureur de la République d'Ajaccio dans un communiqué.

Les enquêteurs s'attachent désormais à "identifier les autres protagonistes ayant pu participer à l'agression de ce journaliste".

La direction de France 3 Corse a porté plainte.

Voir les images des débordements ici

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité