TEMOIGNAGE : un enfant malade et son père, supporters de l’OM, agressés lors du match ACA-OM

Samedi 3 juin, lors d’un match de Ligue 1 sous tension opposant l’ACA à l’OM un enfant de 8 ans, malade, ainsi que son père, supporters de Marseille, ont été agressés. Ils se trouvaient dans une loge du stade François Coty.

Un acte inqualifiable. Samedi, lors du match de Ligue 1 qui a opposé l’ACA à l’OM, un enfant atteint d’un cancer du cerveau, et ses parents, supporters de Marseille, ont été agressés. Ils se trouvaient dans une loge du stade François Coty.

Le garçonnet, Kenzo, se trouvait à Ajaccio pour réaliser son rêve : rencontrer les joueurs de l’OM. Une femme, l’accompagnant lors de cette rencontre, raconte la scène sur les réseaux sociaux. Ainsi, l’enfant aurait été « jeté à terre » alors que son père était pris a partie violemment. « Poussé durant l'altercation il est tombé à terre et a tapé contre une barrière». De plus, « son maillot de l’OM a été brûlé ». Son père a également été frappé devant les yeux de l'enfant. 

La témoin commente : « Je n’aurais jamais imaginé qu’en Corse, on pouvait s’en prendre à un enfant et en plus malade. Il y a trois semaines, vous l’avez accueilli sur toute l’île et là vous lui arrachez sa raison de vivre !!! Pauvre de nous…Pour du foot !!! »

Ecoutez le témoignage de Kenzo et de ses proches en intégralité : 

« Même la plus grande bêtise ne saurait excuser ces comportements »

Dans la nuit, le club ajaccien a également réagi dans un communiqué. Il écrit : « Le rêve s’est rapidement transformé en cauchemar lorsque Kenzo et ses parents, venus aux couleurs de l’Olympique de Marseille, ont été honteusement violentés par des individus qui se sont introduits dans leur loge. Alertée, la sécurité du club s’est interposée. Kenzo et sa famille ont été pris en charge par les services du club et accompagnés dans la zone vestiaires pour que l’enfant puisse réaliser son rêve. »

Pour l’AC Ajaccio, « ces individus ne représentent en aucun cas les valeurs de notre club et de notre île. Même la plus extrême bêtise ne saurait excuser ces comportements ! Le club condamne avec la plus grande fermeté ces actes inqualifiables ! » Le club assure qu’il « fera toute la lumière sur ces agissements honteux. Dès que les individus auront été identifiés par nos services, nous porterons plainte contre eux. »

Il y environ un mois, Kenzo et d’autres enfants atteints de lourds cancers ont passé quelques jours en Corse. Un élan de solidarité s’était formé autour du petit groupe.