Ajaccio : la 17e édition du festival de la BD a ouvert ses portes 

La 17e édition du festival de la BD d'Ajaccio se tient jusqu’à dimanche. / © Franck Rombaldi / FTVIASTELLA
La 17e édition du festival de la BD d'Ajaccio se tient jusqu’à dimanche. / © Franck Rombaldi / FTVIASTELLA

La 17e édition du festival de la BD d'Ajaccio se tient jusqu’à dimanche. Le gag constitue le fil rouge de l'événement. Un univers que près de 500 scolaires ont découvert ce vendredi 15 novembre.
 

Par France 3 Corse ViaStella

À Ajaccio, la 17e édition du festival de la BD d’Ajaccio a ouvert ses portes. Le thème : le gag. Ce vendredi, près de 500 scolaires ont participé à des ateliers de dessin consacrés au manga. 

Le trait est encore timide et les gestes hésitants. Pour un jeune élève, c’est une grande première. « Ça a été un peu dur de dessiner les yeux », sourit-il.
 
Ajaccio : la 17e édition du festival de la BD a ouvert ses portes 
Intervenants - Stéphane Dauvin alias Stédo, Dessinateur de bandes dessinées ; Frédéric Bertocchini, Président d' honneur du festival. Equipe - Camille Wormser ; Franck Rombaldi ; Dominique Lameta.
 

6,3 % de croissance


À quelques pas, les maîtres du genre s’adonnent à la même activité. Stédo est de dessinateur belge des Profs ou des Pompiers. Des albums de gags devenus incontournables dans le monde de la BD, mais qui ne trouvent pas toujours leur place dans les festivals du genre. « Les amateurs de BD se tournent plus naturellement vers des bandes dessinées plus réalistes, plus travaillées au niveau du dessin, du scénario. Ici, c’est une BD plus populaire que l’on peut retrouver en grande surface. Il y a toujours une petite frontière entre ce type de BD et les bandes dessinées plus pointues », explique le dessinateur. 

Pourtant, les BD humoristiques font partie des ouvrages les plus vendus. L’année dernière, la vente de ces albums a connu une croissance de 6,3 %. « C’est un genre qui a su traverser le temps et trouver sa place parmi les nouvelles générations à chaque fois. Et surtout, il y a deux nouvelles générations d’auteurs qui ont su réinventer le genre », souligne Frédéric Bertocchini, président d'honneur du festival.

De Gaston Lagaffe à Cédric, le gag semble donc avoir de beaux jours devant lui. Le festival se poursuit jusqu'au dimanche 17 novembre. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus