• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio : quatre interpellations dans l’affaire de La Part des Anges 

Une enquête préliminaire pour vol et séquestration avec armes a été ouverte par le parquet d'Ajaccio pour des faits remontant au 29 décembre dernier dans l'établissement La Part des anges. / © Stéphane Agostini / FTVIASTELLA
Une enquête préliminaire pour vol et séquestration avec armes a été ouverte par le parquet d'Ajaccio pour des faits remontant au 29 décembre dernier dans l'établissement La Part des anges. / © Stéphane Agostini / FTVIASTELLA

Ce mardi 19 mars, quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre de l’affaire du bar la Part des Anges. Le 29 décembre dernier, des violences avaient été commises dans l’établissement devant de nombreux clients. 

Par Dominique Moret

Quatre personnes ont été interpellées et placées en garde-à-vue ce mardi 19 mars à Ajaccio dans le cadre d’une enquête relative à des faits commis le 29 décembre dernier dans l’établissement ajaccien La Part des anges. 

Ce soir-là, quatre à cinq personnes s’étaient rendues dans le bar restaurant. Les malfaiteurs qui agissaient à visage découvert ont menacé le patron de l’établissement et sont repartis avec la caisse. Les quatre personnes actuellement mises en cause ont à répondre de faits qualifiés de violence avec arme en bande organisée et de violences aggravées. Les gardes à vue peuvent durer jusqu’à 96 heures.

 
Ajaccio : quatre interpellations dans l’affaire de La Part des Anges 
Intervenants - Eric Bouillard, procureur de la République d'Ajaccio ; Equipe - Dominique Moret ; Stéphane Agostini ; Stéphanie Vitry ; Anastasia Mordin.
 
 

Coup de filet


Ces interpellations interviennent au lendemain d’un autre coup de filet réalisé entre la Corse et le Var, mais cette fois dans une affaire de stupéfiants ayant permis la saisie de 2,2 kilos de cocaïne et d’une arme de poing et le placement en garde-à-vue d’une dizaine d’individus. Deux personnes ont notamment été interpellées à leur aarivée au port de Bastia. 

Six à sept autres suspects ont été arrêtés en leur domicile dans les régions bastiaises et ajacciennes ainsi que dans le Var. Plusieurs approvisionnements en cocaïne auraient été effectués depuis les Pays-Bas et la Belgique. Les interpellations ont été effectuées sur commission rogatoire du juge d’instruction en charge de ce dossier depuis quatre mois environ. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sartène : des lycéens lancent leur lessive écologique

Les + Lus