Ajaccio : le rêve américain de sept jeunes danseurs de l'école Indepen'Danse

Les sept danseurs ajacciens de l'école de hip-Hop Indepen'Danse se sont classés 12e sur 50 d'une compétition internationale qui s'est tenue aux Etats-Unis. / © Danielle Indépendanse/Facebook
Les sept danseurs ajacciens de l'école de hip-Hop Indepen'Danse se sont classés 12e sur 50 d'une compétition internationale qui s'est tenue aux Etats-Unis. / © Danielle Indépendanse/Facebook

Ils sont sept. Ils sont âgés de 10 à 12 ans. Ils sont élèves de l'école ajaccienne de hip-hop Indepen'Danse et leur formation est arrivée 12e d'une compétition internationale qui s'est tenue à Phoenix, aux Etats-Unis au début du mois d'août.

Par Audrey Altimare

Louane, Mathis, Marc'Andria, Lisa, Alexis, Emma et Mateo ont entre 10 et 12 ans. Ils forment une des crews, une équipe, de l'école de hip-hop ajaccienne Indepen'Danse. 

 
Les sept danseurs ajacciens de l'école de hip-Hop Indepen'Danse se sont classés 12e sur 50 d'une compétition internationale qui s'est tenue aux Etats-Unis. / © Danielle Indépendanse/Facebook
Les sept danseurs ajacciens de l'école de hip-Hop Indepen'Danse se sont classés 12e sur 50 d'une compétition internationale qui s'est tenue aux Etats-Unis. / © Danielle Indépendanse/Facebook


Il y a quelques mois, leur classement au championnat national leur a permis de décrocher une place, en catégorie junior, au "World Hip Hop Danse Championship", une compétition internationale qui se tient à Phoenix aux États-Unis. Après deux mois intensifs de préparation et le lancement de campagnes de financement participatif pour payer le voyage, la petite équipe a traversé l'Atlantique au début du mois d'août. "Depuis le début, nous allons de surprise en surprise. La qualification était déjà un pur bonheur, mais être participant au mondial est une chance énorme et le niveau est extrêmement élevé", raconte Danielle Arena-Poli, chorégraphe. 
 

"Une progression énorme dans leur façon de danser"


Un niveau qui n'a pas fait trembler la crew ajaccienne. Pour leur première participation, l'équipe a atteint la demi-finale et s'est emparée de la 12e place, sur 50, au classement final. "C'est le paradis des danseurs et des chorégraphes. Malgré la pression du concours, c'est un rêve de pouvoir partager avec les meilleurs et d'assister à des shows d'un tel niveau. Les danseurs en sortiront encore plus grandis et cette expérience engendrera forcément une progression énorme dans leur façon de danser", se félicite Danielle Arena-Poli. 

 


Si certaines opportunités s'ouvrent à la crew et à sa chorégraphe, tous gardent la tête froide, leur but était de danser et d'évaluer leur niveau. Chacun profite du moment et pense déjà aux futurs shows qu'ils présenteront à Ajaccio. 




 

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus