Assises d'Ajaccio : Antoine-Jean Cantara dédouané par un témoin clé

Cour d'assises d'Ajaccio - Photo d'illustration / © FTViastella
Cour d'assises d'Ajaccio - Photo d'illustration / © FTViastella

C'est un revirement total qui survient dans l'affaire Antoine-Jean Cantara : un témoin clé, auditionné cet après-midi, vient de contester fermement ses déclaration dans lesquelles il accusait M. Cantara d'avoir tiré sur Mickäel Minichetti, la victime.

Par France 3 Corse ViaStella

Ce troisième jour d'audience a été marqué par l'audition très attendue d'Emmanuel Terrazoni. Ce proche de l'accusé s'est expliqué durant trois longues heures, revenant sur ses déclarations faites lors de l'audience. Selon lui, la personne qui a tiré sur Mickaël Minichetti, la victime, n'est pas Antoine-Jean Cantara.

Le témoin avait mis en cause Antoine-Jean Cantara, en garde en vue, expliquant avoir assisté à la dispute entre celui-ci et Mickaël Minichetti. Poussé à terre, ce dernier aurait fait feu à plusieurs reprises. 

Le fait qu'Emmanuel Terrazoni conteste fermement ses premières déclarations constitue un véritable revirement dans ce procès, d'autant que très peu de témoins s'y sont rendus.

Depuis le début du procès, Antoine-Jean Cantara, lui, n'a pas prononcé un seul mot.

► Regardez le reportage de Marie-Françoise Stefani et Jennifer Capai

Assises d'Ajaccio : Antoine Cantara dédouané par un témoin
Julia Tiberi, partie civile // Me Valérie Bozzi, avocate de la défense

► Le rappel des faits par Olivier Castel

Rappel des faits dans l'affaire Antoine-Jean Cantara

Au début de l'enquête, Emmanuel Terrazoni, restaurateur et DJ, avait été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur la tentative de meurtre contre Mickaël Minichetti le 10 octobre 2010. Il a ensuite bénéficié d'un non-lieu.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus