• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : le développement des résidences senior 

© Stella Rossi/FTVIASTELLA
© Stella Rossi/FTVIASTELLA

Avec le vieillissement de la population, un nouveau marché de l'immobilier se développe. Celui des résidences senior. Le leader du secteur en France vient d'inaugurer un parc de 150 logements à Ajaccio. Mais il existe d'autres types de construction et de gestion de ces résidences.

Par France 3 Corse ViaStella

Vu de l’extérieur, un immeuble flambant neuf de la Rocade ajaccienne n’a rien de particulier. Pourtant, à l’intérieur, tout est fait pour faciliter la vie de ses résidents. 

Il s’agit d’une résidence senior. Les habitants ont tous plus de 60 ans. Depuis son installation, Germaine a des journées bien remplies. « Le matin je fais les activités qu’il y à faire. Hier, on a fait de la gym, aujourd’hui, il y avait le yoga, mais je n’y vais pas. Demain il y a l’aquagym, jeudi, je vais à Carrefour parce qu’ils nous y emmènent en minibus et vendredi il y a l’équilibre », énumère la locataire. 

 
Corse : le développement des résidences senior 
Intervenants - Germaine Blanc, Locataire d'un appartement (Domitys) ; Olivier Soustelle, Directeur Résidence Domitys Ajaccio ; Dominique Sorba, Fille d'une résidente ; Sébatien Bury, Directeur Adjoint " L'Olivier Bleu ". Equipe - Stella Rossi ; Sylvie Wolinsky ; Fabien Bernardini.
 

Multiplication des services


Toutes ces activités sont le fer de lance de Domitys, leader français du marché des seniors. La résidence de palmiers a coûté 20 millions d’euros à la société. Elle a revendu 150 logements entre 130 000 et plus de 300 000 euros. Un coût certes, mais acquérir ce type de bien a aussi ses avantages : une réduction d’impôts et la garantie de percevoir un loyer compris entre 1 000 et 1 300 euros mensuels. 

 
© Stella Rossi/FTVIASTELLA
© Stella Rossi/FTVIASTELLA


« Ces propriétaires vont nous confier la gestion de leur bien. Par contrat, nous allons ensuite louer ces appartements à des seniors. Des personnes âgées vont venir s’installer, ensuite elles seront complètement libres comme ils pourraient l’être dans n’importe quelle résidence en location », précise Olivier Soustelle, directeur résidence Domitys Ajaccio.

Ces structures tirent une grande partie de leurs bénéfices grâce à la multiplication des services. Certains sont facturés en supplément. Chez Domitys, la restauration coûte plus de 400 euros par mois en demi-pension.
 

« On sait que maman n’est pas seule » 


La silver economie est un marché d’avenir sur lequel un autre groupe a misé avec 64 appartements. Vendredi 7 septembre, Éliane a emménagé dans l’un d’entre eux. Elle déboursera 2 000 euros mensuels, charges et repas compris

 
© Stella Rossi/FTVIASTELLA
© Stella Rossi/FTVIASTELLA


Un budget, mais un soulagement pour ses filles. « Avec un système extrêmement bien fait et pointu, avec des assistants et des interlocuteurs très attentifs, pour nous, c’est rassurant. Quand on n’est pas là, quand on sort, on sait que maman n’est pas seule », déclare Dominique Sorba, fille d'une résidente. 

En Corse, seuls 6 % de parc immobilier est adapté aux personnes âgées, d’où l’intérêt de ce type d’hébergement. « Ce qui est important, c’est de pouvoir offrir différents types d’hébergements pour des personnes qui sont trop justes pour rester à leur domicile, mais pas encore trop dépendantes pour être accueillies en EHPAD. Il faut pouvoir les accueillir dans cette espèce de ventre mou, et une résidence senior est tout à fait adaptée », indique Sébatien Bury, directeur-adjoint de « L'Olivier Bleu ». 

 
© Stella Rossi/FTVIASTELLA
© Stella Rossi/FTVIASTELLA


Encore naissante, la silver économie est appelée à se développer sur l’île. Selon l’INSEE, d’ici à 2050, 41 % de la population corse aura plus de 60 ans



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus