• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

« Elle, sa muse ! » fait dialoguer peinture et théâtre au musée Fesch d’Ajaccio

Dans sa nouvelle proposition, la compagnie « Thé à trois » propose un dialogue entre peinture et théâtre. Une balade dans les couloirs du musée Fesch à Ajaccio où les toiles italiennes des XVIIe et XVIIIe siècles illustrent des extraits du répertoire théâtral classique.

Par France 3 Corse ViaStella

Au musée Fesch, un écrivain est à la recherche de sa muse. Au gré du déplacement des trois comédiens, le spectacle vire volte d'une salle à l'autre.

Il donne vie aux toiles des peintres, ou s'en sert de décor. Le public est embarqué dans un conte empli de féérie et de surprises. « Venez ! », crie un des personnages aux enfants présents tout en déchirant une toile qui sépare deux pièces du musée. Sans hésitation, tous le suivent.

« J’ai bien aimé. Ça m’a un peu fait penser à l’amour et à la guerre », sourit une petite fille. « En fait, des fois, j’écoutais pas trop et je regardais les tableaux », continue un petit garçon.



« Les Ajacciens viennent au musée … enfin ! »


« Elle, sa muse ! » propose une visite théâtralisée à travers  les extraits de grands auteurs classiques et les tableaux de grands maîtres de la peinture des XVIIe et XVIIIe siècles. Un lieu insolite pour une performance artistique.

« C’est des nouveaux publics, c’est des parents qui accompagnent les enfants. Ils découvrent le musée, c’est des Ajacciens qui viennent au musée … enfin ! », se félicite Josy Wandel Mer, assistante du secteur des publics au Musée Fesch.

Ce spectacle interactif est le deuxième volet de la déambulation théâtrale crée par la compagnie « Thé à trois ». « Il y a tout ce grand art, ces grandes salles, ce verbe, cette action qui nous tire vers le haut. Petits comme grands, je crois, y trouvent leur compte », estime Paul Grenier, comédien et metteur en scène de la compagnie « Thé à Trois ».

Ce voyage qui mêle  jeu d'acteurs et art pictural continue, au musée Fesch, jusqu'à demain, vendredi.


Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

S'engager comme pompier volontaire, portraits

Les + Lus