La formation politique « Ajaccio Le Mouvement » prépare les élections municipales

Ce samedi 13 juillet, Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio et à la tête de la formation politique Le Mouvement a réuni ses sympathisants à Ajaccio. / © Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
Ce samedi 13 juillet, Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio et à la tête de la formation politique Le Mouvement a réuni ses sympathisants à Ajaccio. / © Stéphane Lapera / FTVIASTELLA

Ce samedi 13 juillet, Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio et à la tête de la formation politique « Ajaccio Le Mouvement », a réuni ses sympathisants à la maison du quartier des Cannes. L’objectif : préparer les élections municipales de 2020. 

Par France 3 Corse ViaStella

C’est devant une salle comble de la maison du quartier des Cannes que Laurent Marcangeli a pris la parole, ce samedi 13 juillet, lors d’une réunion publique de la formation politique « Ajaccio Le Mouvement » dont le maire de la commune est à la tête

En vue : les élections municipales de mars prochainLaurent Marcangeli est candidat à sa propre succession. « Nous allons essayer d’aller à la rencontre des gens pour leur dire ce que nous avons fait pendant six ans. Nous avons des comptes à leur rendre. Ce n’est pas une question d’être confiant, c’est une question d’être conscient du travail qui a été effectué. C’est un travail qui commence à porter ses fruits et nous voulons le présenter. C’est aussi ça une élection municipale, lorsqu’un sortant se présente, il doit justifier son bilan et ses actions », soutient-il. 


Le reportage : 
La formation politique « Ajaccio Le Mouvement » prépare les élections municipales
Intervenants - Maxence ; Anne -Marie ; Jean-Jacques Ferrara, Député Les Républicains, 1ère circonscription de la Corse du Sud ; Laurent Marcangelli, Maire d'Ajaccio - Candidat aux élections Municipales "Ajaccio ..Le mouvement". Equipe - Sylvie Wolinsky ; Stéphane Lapera ; Fabien Bernardini.


Créé en septembre dernier, « Ajaccio Le Mouvement » rassemble actuellement 1.231 adhérents. La formation politique compte des soutiens parmi Les Républicains, l’UDI et le comité central des bonapartistes. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus