• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Jacqueline Gourault en Corse : quels sont les objectifs de cette visite ? 

© Pierre Simonpoli/FTVIASTELLA
© Pierre Simonpoli/FTVIASTELLA

La Madame Corse du gouvernement en déplacement sur l'île jusqu’à mardi. Depuis ce lundi matin, Jacqueline Gourault enchaîne les rendez-vous et rencontres. Mais quels sont les objectifs de cette nouvelle visite ? 

Par France 3 Corse ViaStella

Un détour par Cristinacce dans ce qui ressemble à un marathon insulaire. Mais derrière les sourires, l'incompréhension demeure

Quand Jacqueline Gourrault parle numérique, fiscalité et agriculture, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, parle de rupture de confiance entre l'île et le gouvernement. "Il y a la possibilité de sortir définitivement d'un cycle qui a duré, pour la période contemporaine, un demi-siècle. Nous avons cette possibilité. Mais pour que nous en sortions, vous ne pouvez pas engager un dialogue, qui ait sa véritable portée et son véritable sens, si vous ne nommez pas les choses", lance-t-il lors d'une table ronde organisée à Cristinacce. 

 
Jacqueline Gourault en Corse : quels sont les objectifs de cette visite ? 
Intervenants - Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse ; Olga Nomellini, Chef d'entreprise ; Laetitia Cucchi, Présidente de l'association Inseme ; Paul Scaglia, Président du Conseil économique social et culturel de Corse. Equipe - Dominique Moret ; Stéphane Agostini ; Pierre Simopoli ; Thierry Guespin ; Dominique Lameta.


C'est par un petit-déjeuner en préfecture que la journée a commencé pour Jacqueline Gourault. Cinq femmes de la société civile ont évoqué des sujets économiques, formation et tourisme notamment. "On a beaucoup parlé de l'emploi et des difficultés que l'on rencontre aujourd'hui dans le recrutement. Je pense que c'est valable dans tous les secteurs d'activité de l'île" souligne Olga Nomelli, cheffe d'entreprise.
 

Utilité publique


Plus tard, la ministre a rencontré le bureau du conseil économique social et culturel. Le Cesc sera davantage consulté par le gouvernement. "Nous allons être associés à tous les travaux dans le cadre du plan d’accompagnement de la Corse. Nous porterons la voix de la société civile ", explique Paul Scaglia, président du Cesec.

Autre annonce, l'association Inseme est déclarée d'utilité publique. "Jusqu’à aujourd’hui, lorsque les donateurs nous font des dons, ils peuvent déduire 60 % du montant du don de leurs impôts. Demain, ce sera 80 % et surtout, c’est très important, nous aurons le droit aux legs", précise Laetitia Cucchi, présidente de l'association Inseme.

Les deux députés de la Corse-du-Sud étaient également présents. La réforme constitutionnelle, qui avait été ajournée, sera de nouveau à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale en janvier.

Jacqueline Gourault a accordé un entretien à France 3 Corse ViaStella : 
 
entretien avec Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur
Intervenants - Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur. Equipe - Pierre Simonpoli ; Thierry Guespin ; Wendy Martini.

Poursuite et fin de la visite de Jacqueline Gourault. Pas de grande déclaration, ni d'annonce de la ministre présentée comme la Madame Corse du Gouvernement. Mais une série de rencontres à la préfecture de Bastia et en Balagne.

 
Jacqueline Gourault en Corse : quels sont les objectifs de cette visite ? (Jour 2)
Intervenants - Jacqueline Gourault, Ministre auprès du ministre de l'Intérieur ; Dominique Andreani? Maire de Cateri; Equipe - Pierrick Nannini ; Marion Fiamma ; William Martin.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bastia : des conférences sur la parentalité organisées par la caisse d’allocations familiales

Les + Lus