• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Jean-Paul Despierres, alias « Johnny », l’âme du GFCA Football

La rencontre d'un personnage : Jean-Paul Despierres alias « Johnny ». À 76 ans, il est l'un des deux intendants du GFCA Football. C'est le plus ancien employé du club de Ligue 2.

Par France 3 Corse ViaStella

Les soirs de matches du GFCA à Mezzavia, difficile de ne pas l'apercevoir. Sa silhouette est connue de tous, sa gouaille aussi. Lui, c'est Jean-Paul Despierres, alias « Johnny » son surnom au club. Santiags aux pieds et look rock'n roll, le parallèle avec le célèbre chanteur est vite fait.

Comme tous les matins depuis maintenant 28 ans, c'est au stade Ange Casanova qu'il débute sa journée de travail. Flocages, lavages des maillots, préparations des déplacements, il faut tout prévoir pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions.

Une tâche qu'il effectue en compagnie de Grégory Fernandez, avec qui il partage l'intendance de l'équipe. « Il m’a appris beaucoup de choses sur le club. C’est le plus ancien des salariés du club. Au bout de 28 ans, forcément, ça impose le respect. Puis c’est un plaisir énorme de travailler avec lui, à ses côtés. On rigole beaucoup », indique Grégory Fernandez.

« J’ai besoin de prendre ma dose de Gazélec »


En trois décennies passées au sein du Gazélec, Jean-Paul, 76 ans, a connu plus de 500 joueurs, 17 entraîneurs et six présidents.

Pour lui, le GFCA représente plus qu'un simple employeur. « Quand on arrive à mon âge, et qu’on a besoin d’activité ça représente mon quotidien et en même temps l’attachement que j’ai au club. J’en ai besoin, j’ai besoin de prendre ma dose tous les jours de Gazélec », sourit-il.




Plus ancien employé du GFCA, il côtoie depuis 1999 René Ghigi, le secrétaire général du club. L'un de ceux qui connaît le mieux le personnage. « Il est assidu, il fait très bien son boulot. Il était entraîneur des gardiens, maintenant, il a un certain âge ou un âge certain. Et donc il fait comme moi, il tient le coup », explique-t-il.

« Notre grand-père à tous »


Très apprécié par l'ensemble du groupe, il se fond parfaitement dans le vestiaire. « Un mot ne serait pas suffisant pour qualifier ce qu’est Johnny. Je pense que pour le connaître, il faut d’abord connaître son répondeur de téléphone. Je pense que ça le caractérise bien.

Il est unique. C’est l’âme du club, c’est un peu le cerbère des lieux. Il a une personnalité extraordinaire, généreux, chaleureux. Mais il a aussi le mot pour rire et surtout, il est très cinglant quand il faut l’être. Il est extraordinaire, c’est un peu notre grand-père à tous
», confie Jérémie Bréchet, capitaine du GFCA.

La retraite, Jean-Paul Despierres n'y pense pas tout de suite. Il espère vivre encore de beaux moments avec le Gazélec, son club de cœur, sa seconde famille.


Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus