Justice : Jacques Santoni, chef présumé de la bande du "Petit Bar", à Ajaccio, libéré de prison

C'était une demande réitérée par sa défense depuis des mois, en raison du lourd handicap dont souffre le quadragénaire ajaccien. après plusieurs refus, La remise en liberté a finalement été accordé hier à Jacques Santoni. Ce dernier n'a toutefois pas le droit de rentrer en Corse.
Jacques Santoni est sorti de prison le 9 septembre.
Jacques Santoni est sorti de prison le 9 septembre. © FTV

Jacques Santoni avait été interpellé à Paris le 14 janvier 2021 et été mis en examen et placé en détention provisoire pour "blanchiment aggravé", "extorsion en bande organisée", et association de malfaiteurs". Egalement mis en examen dans la tentative d'assassinat contre Guy Orsoni en septembre 2018, Jacques Santoni était incarcéré au sein de l'unité médicalisée de la prison de Fresnes. 

"Un état de santé incompatible avec la détention"

Présenté par la police comme le chef de la bande du Petit Bar, Jacques Santoni est lourdement handicapé depuis un accident de moto survenu en 2003. Par deux fois, ses avocats avaient demandé une remise en liberté, arguant que "les expertises judiciaires disaient toutes que son état de santé était incompatible avec la détention". 

La bande du Petit Bar, à Ajaccio, dans le collimateur de la JIRS de Marseille
La bande du Petit Bar, à Ajaccio, dans le collimateur de la JIRS de Marseille © ftv

Et par deux fois, en juin et en juillet, la justice avait opposé un refus. En ce début du mois de septembre, les conseils de Jacques Santoni ont finalement obtenu gain de cause. Comme nous l'a confirmé maître Garbarini, son client est sorti de prison hier, jeudi 9 septembre. Il reste sous contrôle judiciaire, n'est pas autorisé à se rendre en Corse, ni à interagir de quelque manière que ce soit avec les autres mis en examen. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
banditisme faits divers criminalité justice société