Liaisons Corse-Sardaigne : le bateau de la Moby Lines bloqué depuis trois jours à Santa Teresa

Le bateau de la Moby Lines effectuant les rotations entre Santa Teresa di Gallura et Bonifacio n'a plus quitté le port sarde depuis le 18 janvier. La compagnie italienne évoque une "mauvaise météo due au vent". Ce dimanche, plusieurs passagers se sont rendus à Porto Torres pour rejoindre la Corse.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Nous sommes bloqués au port de Santa Teresa depuis trois jours." 

Ce passager de la Moby Lines est en colère. Il fait partie de la cinquantaine de personnes et de la vingtaine de véhicules qui auraient dû rejoindre la Corse jeudi dernier à bord du navire "Giraglia".

"On aurait dû faire la traversée jusqu'à Bonifacio jeudi 18 janvier dans la matinée, explique-t-il ce dimanche matin, par téléphone, depuis le port sarde de la Gallura. La compagnie ne veut pas effectuer la traversée, soi-disant à cause du vent. Depuis trois jours, nous sommes donc bloqués ici, en Sardaigne, sans aucun dédommagement. C'est un scandale."

Et le passager d'ajouter : "cela fait trois jours que la compagnie nous balade. On nous dit que c'est à cause de la mauvaise météo mais le vent s'est calmé ; on nous dit aussi que c'est à cause d'une balise en panne à l'entrée du port de Santa Teresa. On se fiche de nous." 

durée de la vidéo : 00h00mn11s
Le "Giraglia" de la Moby Lines est à quai depuis jeudi dernier dans le port de Santa Teresa. ©FTV/

Contactée, la compagnie maritime italienne indique que l'origine de l'immobilisation du "Giraglia" est "due au vent".

"C'est surtout à cause du ressac qui peut atteindre deux mètres de haut, au niveau du quai du port, ce qui rend difficile l'embarquement et le débarquement, précise-t-on du côté de la direction de la Moby Lines. Les voitures ne peuvent pas rentrer dans le bateau. Cela arrive souvent dans les deux ports. En plus, à Santa Teresa, le port est très étroit, il faut éviter des rochers." 

Les liaisons étant toujours suspendues ce dimanche matin, de nombreux passagers sont partis dans la matinée à Porto Torres, à environ 80 kilomètres de Santa Teresa, afin de prendre un autre bateau pour la Corse.

"Nous sommes contraints d'aller prendre le navire de la Corsica Ferries qui effectue la liaison avec Ajaccio à 14h30, explique l'un d'eux qui voyage avec deux autres personnes. Ça va nous coûter 300 euros de plus. Depuis jeudi, le tout cumulé, ça fait 1000 euros de dépenses supplémentaires. Tout ça à notre charge."

"Si le bateau est annulé, c'est le billet qui est remboursé en totalité, pas les nuits d'hôtel ni les repas", précise la compagnie Moby Lines.

Répercussions à Bonifacio

L'immobilisation du bateau à Santa Teresa depuis jeudi a également des répercussions à Bonifacio, le "Giraglia" étant le seul navire à effectuer les quatre liaisons quotidiennes entre les deux ports.

"Les rotations de ce dimanche à 10h10 et à 13h20 ont été annulées, indique-t-on du côté du port de commerce de Bonifacio. Il reste encore celle de la fin d'après-midi qui est, pour l'instant, maintenue."

Pour l'heure, la Moby Lines n'a pas donné de précisions quant à la possible reprise du trafic, celle-ci "étant conditionnée aux aléas climatiques".

Quant à la quatrième rotation quotidienne, celle du soir, elle est suspendue depuis un mois. Selon nos informations, cela serait la conséquence de la panne d'une balise de signalement nocturne dans le port de Santa Teresa.

D'autres incidents par le passé

Ce n'est pas la première fois que la ligne entre la Sardaigne et la Corse est sujette à des incidents.

En novembre 2021, le navire "Bastia" de la Moby Lines avait subi un problème technique quelques minutes après avoir quitté le port de Santa Teresa. Certains passagers avaient alors pointé "la vétusté du navire".

En février 2020, le "Giraglia" avait heurté des rochers en sortant du port sarde. Les liaisons entre les deux îles avaient alors été suspendues pendant deux semaines.

Ces incidents avaient également relancé le débat autour de la gestion du trafic maritime entre la Sardaigne et la Corse.

Pour rappel, la ligne entre Santa Teresa et Bonifacio est régie par une délégation de service publique, de courte durée, uniquement gérée par la région autonome de Sardaigne.