L’ailier gauche de l’équipe a été aperçu à l’aéroport Napoléon-Bonaparte le mardi 25 avril. Il n’a pas donné de nouvelles depuis. C’est la deuxième fois en deux mois que le joueur quitte l’île sans l’autorisation de son club.

Comme un air de déjà-vu. Depuis mardi soir, l’international algérien Youcef Belaïli n’a plus donné signe de vie à l’AC Ajaccio. D’après un communiqué publié sur le site du club, le joueur "ne s’est pas présenté à la reprise des entraînements après le match ACA-Brest (dimanche 23 avril) ". Selon nos confrères de l’Équipe, "Belaiïli a en effet été aperçu en train d’embarquer dans un avion à l’aéroport d’Ajaccio Napoléon-Bonaparte" mardi soir. "Il semblerait qu’il soit retourné à Oran" . Un départ non autorisé par le club, "qui le logeait jusqu’à ce 28 avril." 

Une "désertion" qui n'est pas la première

Ce n’est pas la première fois que Youcef Belaïli, 31 ans, quitte l’île sans explications et sans autorisation de son club. En mars dernier, l’attaquant était déjà parti rejoindre sa sélection, et n’était pas revenu. Selon la version de son club, il s'était blessé aux adducteurs, et aurait choisi de se soigner dans son pays natal. L’AC Ajaccio avait alors fourni au joueur une autorisation a posteriori, pour apaiser les tensions. Avant une réapparition soudaine du joueur le 5 avril à l’entraînement. 

"Procédure disciplinaire est en cours"

 Pour l’instant, aucune explication à cette nouvelle "désertion". Le club rappelle toutefois dans son communiqué qu’après la rencontre avec Brest, "le joueur a eu un comportement inapproprié envers nos supporters", et qu’après ces "faits fautifs", une "procédure disciplinaire est en cours."

En conférence de presse d'avant-match, Olivier Pantaloni est revenu sur le sujet : "à l'issue du match contre Brest, il a eu des gestes inappropriés envers nos supporters. Il ne s'est plus présenté après cela. Le tout a fait que les dirigeants entament une procédure disciplinaire, mais je ne connais pas les termes exacts de cette procédure. Il faudra probablement voir avec les dirigeants".

durée de la vidéo : 00h00mn31s
Olivier Pantaloni est revenu sur l'absence de Youcef Belaïli ©Morgan Plouchart

 À titre personnel, l'entraîneur ajaccien nourri beaucoup de déception : "c'est encore plus le cas à l'égard de Johann Cavalli qui s'est beaucoup investi et démené corps et âme pour faire en sorte que le joueur soit le mieux possible au club". 

Olivier Pantaloni l'assure, il n'y a jamais eu d'altercation entre son joueur et lui. Il ajoute finalement qu'il n'a aucune nouvelle de l'international algérien.

Reste désormais à savoir quelles suites seront données à la procédure disciplinaire entamée par l'AC Ajaccio.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité