Monseigneur François-Xavier Bustillo nouvel évêque de Corse

L'évêque franciscain, né en Espagne et passé par Narbonne et Lourdes, est âgé de 53 ans, a été nommé le 11 mai par le pape François. Il se réjouit de rejoindre la Corse, "aux racines culturelles solides et profondes". 

Monseigneur François-Xavier Bustillo, nouvel évêque de Corse.
Monseigneur François-Xavier Bustillo, nouvel évêque de Corse. © DR

"Ce n'est pas en rendez-vous en terre inconnue mais une aventure, une bonne aventure, je le crois. Je vais apprendre à me détacher d'une famille, la famille franciscaine, qui m'a formé et m'a tout donné, et je vais découvrir une nouvelle vie. Une nouvelle étape, qu'on vivra ensemble".

Dans sa robe de moine franciscain, avec le clocher de la basilique de l'Immaculé Conception dans le dos, monseigneur François-Xavier Bustillo adresse un message en video aux croyantes et aux croyants de Corse.

Sa nomination a été officialisé ce mardi 11 mai. Il ne recevra l'ordination épiscopale que le dimanche 13 juin, à la cathédrale d'Ajaccio. Le moine franciscain n'a pas encore quitté Lourdes.

Né en Espagne

Face à la caméra, l'évêque franciscain se dit surpris, mais également ravi de rejoindre la Corse : "Je viens de la Navarre. Du nord de la Navarre, à côté du Pays Basque. Un pays qui a des racines culturelles solides, profondes, comme la Corse. Une île qui a une belle vie, de belles traditions. Je vais découvrir ce que vous êtes, ce que vous vivez, et d'où vous venez."

Monseigneur Bustillo est né en 1968 à Pampelune, et a été naturalisé français en 2006. Il a suivi sa formation franciscaine à Toulouse, et en Italie, "au pied de Saint-Antoine de Padoue, que vous connaissez bien". 

Je ne suis pas un maire, je ne suis pas un député.

Monseigneur Bustillo

Ordonné prêtre en 1994, il sera curé, puis vicaire épiscopal à Narbonne. En 2018, il devient gardien du couvent Saint-Maximilien Kolbe à Lourdes.

Parcours de monseigneur Bustillo

La lettre d'intention du nouvel évêque de Corse est simple : "Je ne suis pas un maire, je ne suis pas un député, je ne viens pas avec un programme et des projets. Le programme, les projets, on les fera ensemble. Je viens avec des idées, des désirs, et une volonté de bâtir une vie éclésiale solide."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société