• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sondage exclusif : Laurent Marcangeli favori de l'élection municipale partielle d'Ajaccio

Laurent Marcangeli en octobre dernier. / © NICE MATIN / Maxppp
Laurent Marcangeli en octobre dernier. / © NICE MATIN / Maxppp

Selon un sondage Paroles de Corse - Opinion Way - C2C Corse, Laurent Marcangeli arriverait en tête de l'élection municipale partielle qui se doit se dérouler en janvier à Ajaccio. Il est crédité de 37 % des intentions de vote.

Par France 3 Corse ViaStella

Laurent Marcangeli, l'ancien maire démissionnaire d'Ajaccio arrive en tête de l'élection municipale partielle avec 37% des intentions de vote pour le premier tour, dont 51 % des 25-34 ans, 50 % des artisans et commerçants et 85 % des personnes se déclarant proche de la droite, selon un sondage Paroles de Corse - Opinion Way - C2C Corse.

A un peu moins d'un mois du scrutin, Simon Renucci est, lui, crédité de 32% des intentions de vote. Il séduit 48 % des 18-24 ans et 77 % des sympathisants de gauche.  Les deux principaux concurrents totalisent donc l'essentiel des suffrages. "Le rapport de force est finalement relativement stable", analyse Bruno Jeanbart, directeur général en charge des études politiques de l'institut de sondages Opinion Way. Il précise : "les choses vont probablement évoluer d'ici le vote, les Ajacciens vont réellement prendre en compte l'enjeu en janvier". 

Sondage: Municipales à Ajaccio, le favori est...
Laurent Marcangeli, candidat de droite; Vanessa Sampieri, colistière de François Casasoprana; Francis Nadizi, candidat Ajaccio Bleu Marine; José Filippi, candidat Femu Aiacciu-Femu a Corsica; EQUIPE: Dominique Moret, Christelle Nicolas, Sylvie Adnin


François Casasoprana, le troisième homme


François Casasoprana, lui, récolte 9 % des intentions de vote, emportant 12 % des 35-49 ans. Passera-t-il la barre des 10 %, synonyme de maintien au second tour ? Selon cette photographie, le candidat est en mesure de faire basculer les résultats définitifs.

Les listes du Front National et de Femu a Corsica, respectivement menées par Francis Nadizi et José Filippi rassemblent toutes les deux 8 % des voix. Celle de Corsica Libera, à la tête de laquelle figure Paul Leonetti, récolte 5 % des intentions de vote.

En tout, sept têtes de listes sont candidats pour décrocher l'écharpe tricolore, autant qu'en mars dernier, même si le casting a légèrement évolué. 

Ce sondage, réalisé entre le 19 et le 22 décembre 2014 met également en lumière les chiffres de l'indécision : 23 % du panel n'exprime pas d'intention de vote, les personnes interrogées n'ayant pas encore arrêté leur choix entre candidats et abstention. 

Par ailleurs, sur l'échantillon de 803 sondés, seuls 54 % pensent participer au prochain scrutin. Un chiffre largement en dessous des taux de participation ajacciens mais tout-à-fait honorable pour une élection partielle. En mars 2014, 71.26 % des électeurs s'étaient mobilisés au premier tour. 


L'étude a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 803 personnes représentatif de la population d’Ajaccio âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales. Pour cette taille d’échantillon, la marge d’incertitude est de 3 à 5 points. Les interviews ont été réalisées entre le 19 et le 22 décembre 2014.

Sur le même sujet

Corse : pour maintenir leur budget, les associations misent sur l’organisation d’évènements sportifs

Les + Lus