Tentative d'assassinat d'Yvan Colonna : nouvelle nuit de tensions en Corse

Publié le
Écrit par P.S.

Le 10 mars, de nouvelles manifestations ont eu lieu à Bastia, Ajaccio ou Corte. La tension est redescendue d'un cran. Malgré des incidents, la nuit de jeudi à vendredi a fait moins de blessés et de dégâts que les précédentes.

A Ajaccio, environ 400 lycéens se rassemblent jeudi 10 mars derrière la banderole "Per Yvan, Statu francesu assassinu" (Pour Yvan, Etat français assassin) certains, visages masqués et armés de raquettes de tennis, prêts à en découdre avec les forces de l'ordre. Mais une dizaine d'adultes se s'interposent, parvenant à empêcher les heurts.

C'est dans la soirée que des incidents éclatent dans la ville, moins violents que la nuit précédente.   Des véhicules de particuliers sont incendiés, une quarantaine de jeunes fait face aux forces de l'ordre autour du commissariat et de la préfecture.  

Incidents à Bastia

A Bastia, des incidents éclatent en fin de journée. Une trentaine de jeunes jettent des cocktails molotov, des billes de fer et des pavés aux forces de l'ordre qui répondent par des gaz lacrymogènes. Les heurts s'achèvent aux alentours de 20h30.

Violence isolée à Corte 

A Corte, en marge d'un rassemblement pacifique, une quinzaine de personnes attaquent la sous-préfecture à coup de cocktails molotov et de pavés.

Aucun blessé n'est à déplorer parmi les manifestants ou les forces de l'ordre. La veille, les services de la préfecture avaient recensé 23 CRS blessés en Haute-Corse.

Ce vendredi, de nouvelles mobilisations sont attendues en Corse. Le collège de Porto-Vecchio est bloqué.