Tourisme : 11 000 personnes attendues dans le port d’Ajaccio pour les grands retours 

© Thierry Guespin/FTVIASTELLA
© Thierry Guespin/FTVIASTELLA

Samedi marque le jour de grands retours. 11 000 personnes sont attendues sur le port d'Ajaccio. En début de matinée, tout était en place pour accueillir les premiers bateaux.
 

Par France 3 Corse ViaStella

6 heures du matin. Le premier cargo mixte en provenance de Marseille s'amarre dans le port d'Ajaccio. Il faut faire vite. 

L'équipage a une heure et demie pour débarquer les 120 véhicules et marchandises en tout genre présentes à bord. « En moyenne en cette saison, on est aux alentours de 90 remorques. Et les marchandises vont de l’alimentaire simple jusqu’à ce qui peut être high-tech, en passant par tout ce qui est BTP. Il y a tout ce qui est nécessaire à la Corse », explique David Peraldi, agent de quai. 

À l'arrivée, il y a ceux pour qui les vacances commencent, beaucoup moins nombreux que les autres pour qui le séjour s'achève. Et pour trouver un billet retour à bon prix en ce jour de grande affluence, il a fallu anticiper. « On s’y prend généralement en décembre, comme ça on n’a aucun souci », explique un touriste. « Nous, on s’y prend toujours en janvier, parce qu’on a peur pour les tarifs du bateau et pour trouver une location », complète une autre. 
 

Complet


Sur les six navires qui vont se succéder jusqu'à ce soir, tous affichent complet. Ce qui représente jusqu'à 2 500 passagers par ferry. Un bateau supplémentaire a même été prévu. « Il y a plus de navires dans la journée, aujourd’hui, on a la Corsica Linea qui a doublé ses navires. Par contre au niveau de la Corsica Ferries, on a les mêmes mouvements », indique Romuald Devoille, officier de port de service.

 
Tourisme : 11 000 personnes attendues dans le port d’Ajaccio pour les grands retours 
Intervenants - David Peraldi, Agent de quai ; Romuald Devoille, Officier de port de service. Equipe - Laura Brunet ; Thierry Guespin ; Anastasia Mordin.


Tout au long de la journée, pas moins de 2 000 voitures sont attendues sur les quais. Un chassé-croisé qui sonne la fin du pic de la saison estivale. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus