Travail illégal : arrêt de deux chantiers à Ajaccio

Ce mardi 26 octobre, le préfet de Corse-du-Sud a pris un arrêté de suspension temporaire d'activité de deux entreprises intervenant sur deux chantiers différents à Ajaccio. En cause : des infractions de travail illégal. 80 salariés en ont été victimes.

L'activité de deux entreprises sur deux chantiers différents a été arrêtée, ce mardi 26 octobre, par un arrêté préfectoral de suspension temporaire d'activité. "Cette décision fait suite à de nombreux contrôles effectués depuis 2017 par les services de l’inspection du travail […] et finalement à les verbaliser par la suite,  pour des infractions de travail illégal", précise les services de l'État dans un communiqué.

Malgré ces actions, les mêmes infractions ont été récemment notifiées. Ainsi, l'activité des deux chantiers situés à Ajaccio et géré par les entreprises Construclair LDA et SAE est suspendue pour une durée de trois mois. Le matériel professionnel a été saisie et les contrats administratifs exclus. "Le travail illégal fausse les conditions de la concurrence entre les acteurs économiques, perturbe les équilibres économiques et sociaux et porte  atteinte au statut et à la protection sociale des travailleurs qui en sont victimes", indique la préfecture. 

En tout, dans cette affaire, 80 salariés en ont été victimes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie