Bateau en difficulté à Cargèse : un passager est décédé, l'autre personne est toujours recherchée

La côte, très rocheuse, aux environs de Cargèse / © maxwatier288706
La côte, très rocheuse, aux environs de Cargèse / © maxwatier288706

C'est hier soir peu avant 20 heures que les secours ont été alerté par deux plaisanciers qui menaçaient de s'échouer au large de Cargèse. Sur place, dans des conditions difficiles, les recherches ont permis de retrouvé un corps à 450 mètres du large. Les recherches ont repris ce matin...

Par Sébastien Bonifay

A 19h53, deux plaisanciers, un homme et une femme, appellent le CROSS Med, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée.
Ils sont sur une embarcation à moteur de 11 mètres, au large de Cargèse, en grande difficulté. 
Et redoutent de s'échouer. 
 


Le CROSS envoie sur place la vedette SNS 950 d'Ajaccio, et un Puma de l'armée de l'air décolle de Solenzara. 
Ce dernier arrive sur place à 22 heures, et la vedette entre 23h30 et minuit. 
Des délais qui s'expliquent par le temps qu'il a fallu, à Solenzara, pour rappeler les équipes, et surtout la météo peu avantageuse, avec une forte houle, pour les secours en mer. 
 

Des conditions de recherche difficiles

A 23h10, alors que les recherches se poursuivent, dans une zone très accidentée, en pleine nuit, le Dragon 20 de la sécurité civile vient relayer le Puma. 

 
ILLUSTRATION - Des vedettes de la SNSM lors d'une intervention. / © Alain Pistoresi - Maxppp
ILLUSTRATION - Des vedettes de la SNSM lors d'une intervention. / © Alain Pistoresi - Maxppp


Entre-temps, le contact radio a été perdu avec les deux plaisanciers. 
Le bateau, qui, apparemment, a percuté les rochers, a été retrouvé. 
Mais toujours aucune trace de ses deux passagers. 

Aux environs de minuit, deux corps inanimés sont repérés par le Dragon 20.
A 450 mètres de la côte, assez loin de l'endroit où s'est échoué le bateau.
 
 

les recherches sont interrompues à 1 heure du matin

La vedette SNS, dirigé par l'hélicoptère, récupère l'un d'eux, mais les secours perdent le visuel sur le second. 
Le corps est ramené à Cargèse, où le décès est prononcé. 

Le Dragon, à son tour, a dû rentrer à la base, faute de carburant. 
Ne reste sur place que la vedette SNS et les pompiers qui effectuaient les recherches sur le rivage. 
Sans appui aérien, en pleine nuit, avec des conditions météo très mauvaises, le préfet maritime prend la décision d'interrompre les recherches. 

Elles ont repris ce matin, avec le retour du Dragon 20. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus