• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

En Corse, les filières techniques attirent de plus en plus les jeunes

En Corse, les filières techniques attirent de plus en plus les jeunes
Ianis, élève au lycée professionnel Jules Antonini d'Ajaccio; Sébastien, élève au lycée professionnel Jules Antonini d'Ajaccio; Pierre Albertini, proviseur au lycée professionnel Jules Antonini d'Ajaccio - France 3 Corse ViaStella - Marianne Romani, Sylvie Wolinsky, Stéphane Wislin

Des collégiens ajacciens ont pu découvrir les différentes filières du lycée professionnel Jules Antonini grâce à une journée portes ouvertes. Un établissement qui connait un taux de remplissage de 100%. Mais les filles sont beaucoup moins représentées.

Par France 3 Corse ViaStella

Aujourd'hui, les élèves du lycée professionnel Jules Antonini ont des spectateurs. Des collégiens ajacciens viennent découvrir les différentes filières. Ianis est en classe de 1ère dans la section logistique. Il présente un cours de conduite de chariot élévateur : « Je prends du plaisir à faire découvrir ce que j’aime aux autres élèves. Les autres jeunes ont plus d’influence que les personnes âgées ».

De l'autre côté de la cour, dans l'atelier réalisation, on façonne le cuivre. C'est la section Tissec : technicien installation en système énergétique et climatique. La filière énergétique, un secteur porteur d'emplois sur l'île qui séduit certains visiteurs.

A l'extérieur, des élèves installent des panneaux solaires, comme des professionnels : « il y a du bon matériel, des professeurs qui nous mettent bien dans le bain qui nous poussent à bien travailler, à bien faire les choses. On est au lycée mais c’est comme si on était en entreprise », raconte Sébastien, élève au lycée professionnel Jules Antonini d'Ajaccio.

Des filières moins dévalorisées

Dans cet établissement, 10 bacs différents et trois grands secteurs : maintenance industriel, bâtiment, ou encore transport et conduite. L'un des plus convoités : seulement 12 places pour une trentaine de demandes.

« On stigmatise moins l’arrivée en bac professionnel. Il y a une formation tout à fait intéressante qui nous amène jusqu’au bac et pour ceux qui le souhaitent, ils peuvent aller au-delà du bac, s’inscrire en BTS ou en IUT », explique Pierre Albertini, proviseur au lycée professionnel Jules Antonini d'Ajaccio.

L'établissement est le plus ancien des quatre lycées professionnels de Corse. 425 élèves y sont inscrits. Mais les filières techniques attirent moins les filles. Elles ne représentent que 5% de ces lycéens.

Sur le même sujet

Corse-du-Sud : 15 tonnes de verre collectées chaque jour auprès de 200 bars et restaurants

Les + Lus