• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

DOSSIER. Le « bien vieillir », un enjeu de société

© France 3 Corse ViaStella
© France 3 Corse ViaStella

Bien vieillir aujourd'hui signifie, en plus du fait de rester en bonne santé, de garder au maximum ses facultés physiques et intellectuelles en ayant des interactions sociales. Le Pays ajaccien se mobilise pour proposer aux seniors une large palette d'activités manuelles, sportives, artistiques...

Par Anouk Passelac

Un cours de gym tonic, pour garder la pêche toute la journée : c'est l’une des 26 activités proposées à la maison des ainés aux seniors du pays ajaccien. Une heure de sport que chacun pratique à son rythme, avec application et bonne humeur. « C’est bon pour le cœur et c’est bon pour le moral », glisse Marie, l’une des participantes.

Dans la salle d’à côté, l’ambiance est plus feutrée. Un atelier de peinture est en cours. Et les artistes en herbe, sont tous à la retraite: « Ca me fait du bien moralement, physiquement. Je me réveille et je suis contente parce que je me dis "Tiens, aujourd’hui je vais peindre". », se réjouit Maria Livia, 76 ans.

DOSSIER. La région ajaccienne fait du « bien vieillir » l’une de ses priorités
Intervenants: Caroline Corticchiato, conseillère Déléguée au développement social à la CAPA - Vice présidente du CIAS / Franck Dubernet, directeur Adjoint du Centre Social des Salines / Laura Federicci, psychologue Clinicienne. Reportage: Sylvie Wolynski, Marc-Antoine Renucci, André Girardin.


34% de seniors en 2030


1089 personnes du troisième âge participent à ces loisirs proposées par le centre intercommunal d'actions sociales. Avec un avantage non négligeable: ces activités sont gratuites.

Vivre plus longtemps et vivre mieux, devient un véritable enjeu de société. La communauté d’agglomération du pays ajaccien (CAPA) en a fait une de ses priorités car en 2030, les plus de 60 ans représenteront 34% de sa population. « Nous devons anticiper le vieillissement en favorisant le lien social et en luttant contre l’isolement qui affaiblit de plus en plus les seniors. », appuie Caroline Corticchiato. 

La CAPA compte mobiliser près de 800 000 euros pour la mise en oeuvre de cette politique en faveur des séniors.

Vertus thérapeutiques


Ces activités permettent en effet de renouer des liens : « Il y a deux ans j’ai perdu mon mari, j’ai appris qu’il y avait cet atelier et depuis je me suis trouvé de très bonnes amis. Je me suis refait une petite famille ! », sourit Marie, 74 ans.

L’air de rien, ces activités ont des vertus thérapeutiques pour les personnes âgées. « C’est fondamental pour leur santé mentale », assure Laura Federicci, psychologue Clinicienne. S’occuper permet de « stimuler » la personne et de lutter contre le risque de dépression et de « sentiment d’inutilité ».

Au-delà d’une simple occupation, ces activités sociales ont un but plus important: préserver l’autonomie des personnes âgées pour les maintenir le plus longtemps possible à domicile. Cependant, reste une inégalité géographique: il est plus facile de participer à un atelier en zone urbaine qu'en milieu rural.

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus