Assassinat d'Alexandre Giacopelli à Ajaccio: deux nouvelles mises en examen

Jean-David Giarrizzo et Thomas Rosano ont été mis en examen et écroués vendredi 29 janvier par la Jirs de Marseille dans le cadre de l'assassinat d'Alexandre Giacopelli, en juin 2020 à Ajaccio. 

Les enquêteurs sur les lieux de l'assassinat d'Alexandre Giacopelli, le 18 juin 2020.
Les enquêteurs sur les lieux de l'assassinat d'Alexandre Giacopelli, le 18 juin 2020. © PHOTOPQR/CORSE MATIN/MAXPPP

Les deux hommes, âgés de 25 et 28 ans, avaient été arrêtés, le week-end dernier, par la police judiciaire et la BRI. Le premier, Jean-David Giarrizzo, à Ajaccio. Le second, Thomas Rosano, à Vico. 

Ils ont tous deux été mis en examen pour assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs par un magistrat de la Jirs ( juridiction interrégionale de Marseille) ce vendredi 29 janvier. Les deux hommes ont été écroués. Les avocats de Thomas Rosano et Jean-David Giarrizzo, maîtres Paolini, Ziller et Sollacaro, ont fait savoir que leurs clients niaient formellement les faits reprochés. 

L'assassinat d'Alexandre Giacopelli, en plein jour, dans une rue très fréquentée, avait marqué les esprits
L'assassinat d'Alexandre Giacopelli, en plein jour, dans une rue très fréquentée, avait marqué les esprits © DR

Les deux hommes avaient été déjà été mis en examen dans une autre affaire, en mars 2019. Ils étaient soupçonnés d'avoir participé à la séquestration d'un gérant de bar ajaccien. Les mises en examen avaient été annulées pour vice de forme, mais Thomas Rosano et Jean-David Giarrizzo étaient toujours sous le coup d'un mandat d'amener dans ce dossier. 

Deux autres mises en examen

Ce sont les deux dernières mises en examen en date dans l'enquête sur l'assassinat d'Alexandre Giacopelli, abattu le 18 juin 2020 à Ajaccio, cours Grandval, alors qu'il était attablé à la terrasse d'un café. 

Dès le mois de juillet 2020, quelques semaines après la mort d'Alexandre Giacopelli, une jeune femme, Jennifer Andarelli, était arrêtée, mise en examen et écrouée pour complicité d'homicide volontaire avec préméditation en bande organisée. Elle a été remise en liberté le mois dernier. 

En décembre, c'est Yohan de la Foata qui était à son tour interpellé, dans un hôtel de Piana. Il était quant à lui mis en examen pour assassinat en bande organisée, et placé en détention provisoire. 

Deux morts liées ?

Plusieurs sources font état de liens probables entre la mort d'Alexandre Giacopelli et la mort, par balles également, de Jacques Baranovsky, à Ajaccio, le 7 juin 2020. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers