Covid19 en Corse : un cluster identifié au centre de rééducation Molini, 52 cas positifs enregistrés

Plus de 50 personnes, soignants et patients, ont été testés positifs au Covid19 au centre Molini. Si la gestion de cet épisode est "très dure" pour l'établissement, l'accompagnement de l'ARS et l'aide de l'hôpital d'Ajaccio a permis de retrouver le "contrôle de la situation".

Plus de 50 personnes, soignants et patients, ont été testés positifs au Covid19 au centre Molini situé sur la rive sud du golfe d'Ajaccio.
Plus de 50 personnes, soignants et patients, ont été testés positifs au Covid19 au centre Molini situé sur la rive sud du golfe d'Ajaccio. © Valery Hache / AFP

Un cluster au centre Molini. En tout, 52 personnes y ont été testées positives dont 31 patients et 21 soignants. "Pour plus de 90 % des cas il s'agit du variant anglais", précise Philippe Poulain, directeur administratif et financier de ce centre de rééducation de la rive sud du golfe d'Ajaccio. 

Si le patient zéro n'a pas été identifié, le premier cas concerne une patiente, testée négative à son arrivée dans l'établissement, et qui a développé une fièvre dès le lendemain. "Elle a été testée dans la foulée et les résultats étaient positifs. Nous n'avons pas poussé les recherches du patient zéro, nous avons plutôt cherché à briser la chaîne de contamination", explique Philippe Poulain. Par conséquent, les équipes médicales cherchent à tracer les cas-contact parmi les résidents, les parties communes sont fermées et les hospitalisations de jour sont arrêtées le 26 mars dernier. 

Lorsqu'un patient présente de la fièvre, il est aussitôt isolé dans une chambre et testé. En cas d'infection, comme le veut le protocole sanitaire, il est transféré dans une aile fermée du bâtiment spécialement dédiée à la prise en charge des patients covid. 

Des soignants arrivent en renfort

Durant tout le processus, l'établissement est accompagné par l'agence régionale de santé (ARS) de Corse au niveau épidémiologique – recherche de cas contact, organisation des services, etc.- et ressources humaines via une plateforme ou les établissements de santé en manque de personnel sont mis en relation avec des professionnels de santé volontaires. 

Tous les personnels ont contribué à l'effort de guerre. C'est très dur, mais on s'en sort.

Philippe Poulain, directeur administratif et financier du centre Molini

Dans un premier temps, les recherches se font au niveau régional. Si aucun professionnel n'est trouvé, elles sont étendues au niveau extrarégional, puis à la réserve sanitaire nationale. "Nous n'en avons pas eu besoin, puisque les professionnels de santé se sont tout de suite manifestés en Corse. Nous sommes très heureux, car ils peuvent être mobilisés sur d'autres activités, comme par exemple les centres de vaccination, sans oublier que la crise sanitaire dure depuis plus d'un an et ils sont toujours là", se félicite le docteur Marie-Hélène Pietri-Zani, médecin conseil au sein de l'ARS de Corse en charge du centre Molini. 

Ainsi, plusieurs soignants sont attendus au sein de l'établissement dans les prochains jours. "Jusqu'à présent, les soignants du centre se sont auto-remplacés et tous les personnels ont contribué à l'effort de guerre. C'est très dur, mais on s'en sort", confie Philippe Poulain. 

Relations étroites avec le centre hospitalier d'Ajaccio 

Alors que lors de la première vague de l'épidémie, le personnel des Molini avait prêté main forte au centre hospitalier d'Ajaccio, depuis l'identification du cluster, les rôles se sont inversés. Les deux établissements sont en contact deux fois par jour pour faire le point, notamment, sur l'état de santé des patients. Depuis le début de la crise au centre de rééducation, cinq transferts de patients vers l'hôpital d'Ajaccio ont été organisés. "L'un d'entre eux, stabilisé, est revenu", indique Philippe Poulain. 

Le directeur administratif et financier du centre Molini affirme que "la situation est contrôlée". Une situation qui, selon lui, prouve "l'agressivité du variant anglais". 

Selon le dernier bilan de l'ARS publié jeudi, 87 personnes infectées par le Covid19 sont actuellement hospitalisées en Corse, 13 d'entre elles sont en réanimation ou en soins intensifs. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société