Crise agricole : nouvelle manifestation à Ajaccio, ce samedi

Le cortège est parti de la gare et s'est arrêté devant la préfecture d'Ajaccio. / © Florence Antomarchi
Le cortège est parti de la gare et s'est arrêté devant la préfecture d'Ajaccio. / © Florence Antomarchi

Un rassemblement de soutien aux agriculteurs s'est tenu à Ajaccio, ce samedi 9 novembre. Les manifestants protestaient notamment contre les contrôles jugés excessifs menés sur les exploitations insulaires, et l'incarcération de Jean-André Fiori.

Par Axelle Bouschon

Motivés, mais calmes et pacifiques : telle était la consigne de comportement donnée aux manifestants réunis à Ajaccio, ce samedi 9 novembre.

L'appel au rassemblement, émis mardi, invitait les agriculteurs et les Corses qui les soutiennent à se mobiliser, une nouvelle fois, pour protester notamment contre les contrôles jugés excessifs menés sur les exploitations insulaires, et l'incarcération de Jean-André Fiori

Le jeune agriculteur a été condamné à 11 mois de prison, dont 5 avec sursis, pour des faits de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, le 30 octobre dernier.

 
Quelque 500 à 700 personnes étaient réunies à Ajaccio, ce samedi 9 novembre / © Florence Antomarchi
Quelque 500 à 700 personnes étaient réunies à Ajaccio, ce samedi 9 novembre / © Florence Antomarchi
 
Le cortège est parti de la gare, et s'est finalement arrêté devant la préfecture.
 


Personnalités politique 


Les syndicats agricoles de la FDSEA et JA étaient représentés au sein de cette mobilisation, mais pas Via Campagnola, ou Mossa Paisana. Ce dernier avait indiqué ce matin son intention de ne pas se rendre ni appeler à prendre part à cette manifestation, ne s'y jugeant pas le"bienvenu". 

Parmi les quelque 500 à 700 personnes réunies, plusieurs personnalités politiques : le député de Haute-Corse Jean-Felix Acquaviva, Charles Pieri, mais aussi Gilles Simeoni. Le président du conseil de l'exécutif a ainsi affirmé, dans un communiqué, "que la crise actuelle ne pourra pas se résoudre par la répression et que la place du jeune Jean-André Fiori est dans son exploitation et au milieu des siens, pas en prison".

Il précise regretter que la manifestation ne se soit pas organisée dans "une démarche unitaire", et indique des réunions de travail visant à une sortie de crise seront initiées dès la semaine prochaine, en concertation avec Lionel Mortini, président de l'ORDAC. 
 

François Sargentini, président de l'Office environnemental de Corse, et César Filippi, président du cercle des maisons corses, ont également fait le déplacement. 
 
Crise agricole : nouvelle manifestation à Ajaccio
Intervenants : Ange Philippe SAMMARCELLI, agriculteur - René Modat, ancien président de la CA Corse du Sud - Joseph Colombani, président del a chambre d'agriculture de Haute-Corse. Equipe : ANTOMARCHI Florence

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus