Foule dans les centres commerciaux ajacciens : la préfecture assure être vigilante

Une photo de la zone commerciale de Baleone, à la sortie d'Ajaccio, a provoqué une vague d'indignation sur internet. Après trois jours de polémiques, la préfecture de Corse-du-Sud a réagi. 
Illustration/ Ca se bouscule dans les grands centres commerciaux insulaires, à l'approche des fêtes de fin d'année.
Illustration/ Ca se bouscule dans les grands centres commerciaux insulaires, à l'approche des fêtes de fin d'année. © maxppp Julio PELAEZ
"A la suite des réactions suscitées par les images de centres commerciaux de la périphérie ajaccienne diffusées ce week-end, des éléments d’appréciation méritent d’être apportés".
Le Palais Lantivy a finalement décidé de réagir à la polémique qui a agité Twitter et Facebook ce week-end. Une réaction révélatrice du pouvoir des réseaux sociaux, devenus le vrai pouls de l'opinion publique pour les autorités.
Une affluence spectaculaire dans les grandes zones commerciales insulaires
Une affluence spectaculaire dans les grandes zones commerciales insulaires © Twitter

Un rush impressionnant

Le point de départ toute l'histoire, une photo montrant un parking d'un grand contre commercial ajaccien littéralement pris d'assaut par les clients.
Interpellés par les réactions, nous avons publié dimanche 6 décembre l'article "Commerces et confinement en Corse : C'est David contre Goliath", qui tentait d'analyser les raisons d'un tel rush en période de Covid19.  Près de 80.000 personnes se sont rendues sur le site de France 3 Corse ViaStella, Des centaines de partages, et de commentaires, ont témoigné, s'il en était encore besoin, que le sujet était sensible...
Les internautes sont partagées, entre défense des consommateurs et indignation.
Les internautes sont partagées, entre défense des consommateurs et indignation. © DR

Des contrôles "renforcés"

La préfecture de Corse-du-Sud a donc voulu calmer le jeu, et rassurer les insulaires. 
Les autorités ont rappelé que "les contrôles sont renforcés durant la période d’affluence particulière des fêtes et se poursuivront ce weekend. A titre d’information, le 29 novembre dernier, le gestionnaire d’une moyenne surface de la zone de l’Atrium a été mis en demeure de mettre immédiatement en place un comptage à l’entrée sous peine de se voir notifier un arrêté de fermeture administrative".

Une attention particulière est portée au respect de la jauge autorisée.

Préfecture de Corse-du-Sud

Pour le palais Lantivy, des embouteillages sans fin et des parkings saturés ne signifient pas pour autant un mépris des règles de distanciation sociale à l'intérieur des magasins. Mais il promet que, pour les prochains contrôles, "une attention particulière continuera d’être portée au respect de la jauge autorisée tant à l’intérieur des différents commerces que dans les espaces de circulation des galeries commerciales et aux caisses. Les exploitants devront être en mesure de communiquer aux contrôleurs le nombre de personnes présentes dans les espaces de la zone commerciale et de bloquer le flux de personnes entrant en cas de saturation de la jauge".

Des contrôles rigoureux qui ne suffiront pas à rassurer les petits commerçants de proximité. Dans notre article, ils s'inquiétaient bien plus de l'exode en masse des clients vers les grandes enseignes que du port du masque obligatoire dans leurs allées...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société noël événements sorties et loisirs