Grand Ajaccio : 16 journées dédiées à la lutte contre les violences faites aux femmes avec les Orange Days

Entre le 25 novembre et le 10 décembre se tiennent les Orange Days. Des journées dédiées à la lutte contre les violences faites aux femmes et dont le parrain est, cette année, le chanteur Jean-Charles Papi.

"Le but est de dire aux victimes, vous serez entendues et écoutées. La parole doit être libérée", déclare David Frau, vice-président de la communauté d'agglomération du pays ajaccien (Capa) délégué au développement social et vice-président du centre intercommunal d'action social (CIAS).

Du 25 novembre au 10 décembre se tiennent, pour la cinquième année consécutive, les Orange Days, 16 journées d'action contre les violences faites aux femmes. L'objectif : inciter tous les acteurs de la société civile à se mobiliser dans des actions de sensibilisation, de créer un espace de discussion autour des enjeux et des solutions face aux violences et de lever des fonds pour mettre fin aux violences.

Stella

Cette année, le parrain de l'événement est le chanteur Jean-Charles Papi. "Il a toujours eu une sensibilité qui nous a plus. Il est entré intégralement dans la mission en proposant une chanson et de l'offrir au CIAS. C'est-à-dire que l'ensemble des royalties nous seront intégralement reversés afin de financer des actions de lutte contre les violences faites aux femmes", reprend David Frau.

La chanson, Stella, dont le clip a été tourné dans la Citadelle d'Ajaccio, a été présentée en avant-première aux équipes organisatrices. "Elle est magnifique et j'espère que tout le monde adhérera. À la fin, on avait tous la larme à l'œil et il y a un silence. L'émotion que Jean-Charles Papi vit transpire dans cette chanson", continue le vice-président du CIAS.

697 cas de violences conjugales en Corse

En plus de cette chanson, des expositions, des conférences-débats, des rencontres, notamment avec l'avocate de Jacqueline Sauvage, des projections de films sont organisées durant l'ensemble des Orange Days. "Nous allons distribuer des violentomètres pour prévenir les différentes situations de violences vécues principalement par les jeunes femmes. Nous donnerons aussi des sacs réutilisables qui feront référence à l'événement et sur lesquels se trouveront des QR codes qui renverront vers un site internet où tous les acteurs du secteur sont référencés", précise David Frau.

Selon lui, le sujet des violences faites aux femmes est abordé dans la société notamment lors d'organisations comme les Orange Days. Néanmoins, il regrette que "le reste de l'année il [n'est] abordé que lors d'événements dramatiques." "Il y a des marches silencieuses dans ce genre de cas, mais après tout est tu. Lors de violences intrafamiliales, c'est la loi du silence et les Orange Days peuvent permettre de dire à la victime, vous pouvez en parler", explique le vice-président du CIAS.

En 2020, en Corse, 697 cas de violences conjugales ont été enregistrés dont : deux féminicides, 517 coups et blessures volontaires, 17 viols et violences sexuelles et 161 violences comprenant, par exemple, des menaces, du chantage et du harcèlement. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
femmes société violence conjugale