• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Senior : faire du sport pour maintenir son autonomie

Pratiquer une activité physique a de nombreux bénéfices pour les personnes âgées. En plus de se maintenir en forme, le sport permet aussi de maintenir le lien social, le bien vieillir et l’autonomie. Illustration au gymnase d’Afa, près d’Ajaccio.

Par France 3 Corse ViaStella

Martine Romanello est éducatrice sportive de la fédération française d’activité physique et de gymnastique volontaire. Le mardi matin, elle donne des cours à Afa.

Les élèves ne se font pas prier. Pourtant, ils sont nombreux à avoir 50 ans et plus. Marianne, 71 ans, et Lionnelle, bientôt 70, se régalent. « C’est ludique et puis ça vide bien le cerveau. C’est bon après, quand on revient à la maison, on retrouve le travail qui ne s’est pas fait, mais on le prend de façon philosophique », sourit Marianne.

Dans l’assistance, un seul homme. Paul, 70 ans, est venu à la gym avec sa femme. Depuis, il est converti et motivé. « Ça me fait du bien. Durant ma longue, j’ai eu un accident assez grave à une jambe et maintenant je marche sans béquille », livre-t-il.



« Bouger un maximum »


Pour la coach, il est essentiel de pratiquer une activité physique lorsque l’on prend de l’âge. « Pour maintenir le lien social, pour rester en bonnes conditions physiques. Parce qu’on va continuer à maintenir son autonomie et bien vieillir, le plus longtemps possible. Ce qui est important aussi, c’est l’activité physique au quotidien, c’est faire son jardin, c’est marcher, c’est bouger. En fait, si on devait dire qu’une seule chose, c’est continuer de bouger un maximum tous les jours et toute l’année », indique Martine Romanello.

Ces cours sont organisés par Récré 2A, une association à but non-lucratif reconnue d’utilité publique. Le tarif est de 186 euros par an pour faire jusqu’à 10 heures d’entraînement par semaine. « Nous essayons de rendre accessibles ces cours à un maximum de personnes. Nous avons des cotisations qui sont extrêmement basses, mais il faut qu’elles soient suffisamment hautes pour payer nos charges qui sont de plus en plus dures. Parce qu’on paye les salles, on paye les professeurs », note Marie-Dominique Blenet, président de l’association.

Leur credo : faire du sport dans la convivialité. Apparemment, c’est réussi.


A lire aussi

Sur le même sujet

Intervention Jean-Félix Acquaviva et Michel Castellani à l'Assemblée nationale 15-11

Les + Lus