Ligue 1 : cruelle défaite pour l'AC Ajaccio, qui reste lanterne rouge

Publié le Mis à jour le

Longtemps menés au score, les hommes d'Olivier Pantaloni croyaient avoir fait le plus dur en égalisant en deuxième mi-temps. C'était sans compter sur une fin de match cauchemardesque.

Le match s'annonçait tactique.

Aucune des deux équipes, durant les dix premières minutes, ne prend le risque de se découvrir. Clermont, comme l'ACA, savent que la saison va être dure, et longue. Et que tous les points vaudront cher.

Bien en place défensivement, l'ACA veut mettre toutes les chances de son côté pour confirmer sa victoire face à Brest, à l'extérieur, le 18 septembre dernier. 

Round d'observation

A la dixième minute, les visiteurs obtiennent un premier corner, qui ne donnent rien. Dans la foulée, un deuxième coup de pied de coin de Joël Gastien revient dans les pieds du milieu de terrain, qui centre dans la surface. Kyei, d'un retourné audacieux, coupe la trajectoire du ballon, qui finit dans le but de Sollacaro (0-1). 

Clermont, ravi de l'aubaine, met le pied sur le ballon, et prend le jeu à son compte. Les velléités offensives ajacciennes sont réduites à néant par le pressing haut de leurs adversaires. 

A la 24e minute, une frappe de Marchetti au-dessus de la cage de Diaw est l'unique occasion, pas vraiment dangereuse, que François Coty eut se mettre sous la dent. Au fil des minutes, l'ACA, qui penche nettement à gauche, tente des combinaisons à l'entrée de la surface, mais le dernier geste fait cruellement défaut. 

Au retour des vestiaires, Clermont semble décidé à faire fructifier son avance, et veut s'installer devant la cage de Sollacaro. Mais l'ACA, porté par un Coutadeur qui semblait irrité, à la pause, par le comportement de son équipe, et qui se montre plus tranchant. 

A la 59e, par une tête de Clément Vidal sur coup franc, les Ajacciens se procurent leur meilleure occasion, mais le ballon longe le poteau gauche de Diaw. 

Acrobatique

L'espoir renaît, à la 70e minute, lorsqu'Avinel, reprend du pied droit, de manière acrobatique. Le ballon va s'écraser sur la transversale mais l'Ajaccien, sur la ligne de but, parvient à le pousser dans le but, du pied gauche (1-1).

L'ACA, libéré par cette égalisation, se rue vers l'avant, et affiche une volonté offensive rafraîchissante. Les hommes d'Olivier Pantaloni semblent même en mesure de prendre l'avantage, alors que les Clermontois, eux, semblent accuser le coup physiquement. 

Jusqu'au coup de massue, à la 89e minute. Les supporters acéistes, qui étaient prêts à se contenter du point du match nul, voient Elbasan Rashani couper la trajectoire d'un coup franc auvergnat, et redonner l'avantage aux siens (1-2). 

L'ACA, qui semblait avoir fait le plus dur, est sonné. et ne peut rien faire quand les visiteurs, galvanisés par ce but, mènent une contre-attaque rapide, deux minutes plus tard. Une contre-attaque conclue par une frappe de Jodel Dossou, qui porte le score à 3 à 1 pour le Clermont Foot Foot 63. 

Une issue cruelle pour l'ACA, qui reste à la dernière position du classement de ligue 1. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité