Piana – Hommage à Danielle Casanova, figure de la résistance

L'hommage à une figure de la résistance. Des cérémonies ont eu lieu mercredi à Piana à la mémoire de Danielle Casanova. Cette militante communiste est morte dans le camp de concentration d'Auschwiz en 1943.

Piana – Hommage à Danielle Casanova, figure de la résistance
Piana – Hommage à Danielle Casanova, figure de la résistance © FTVIASTELLA
Danielle Casanova, résistante communiste est morte il y a 75 ans au camp d'extermination d'Auschwitz. Sa famille de Piana lui rend hommage tous les ans, dans le contrebas de ce village de Corse du Sud, entre mer et granit. Un rendez-vous de paroles politiques et poétiques, construit pour la transmission.

On la nommait l'indomptable. Responsable des Jeunesses communistes et fondatrice de l’Union des jeunes filles de France, Danielle Casanova meurt en déportation à Auschwitz. Cette année, sa nièce a voulu rendre hommage à son enfance, à l'origine du désir de justice.

"Elle lit La case de l'oncle Tom et elle trouve que le racisme est indigne", explique Isaline Almaric-Choury, sa nièce. "Elle découvre l'injustice et devant sa mère, elle pleure, elle est bouleversée, mais après elle tape du pied en disant: "Mais ce n'est pas juste!"".

Danielle Casanova décède du typhus à Auschwitz, le 9 mai 1943. Après la Libération, de nombreux collèges, écoles, rues et lycées ont été baptisés en son honneur. 

Intervenants - Noëlle Vincensini, ancienne résistante, déportée à Ravensbruck; Jacqueline Arii Roblewski, ancienne résistante; Isaline Almaric-Choury, nièce de Danièle Casanova. Equipe - Florence Antomarchi, Jennifer Cappai.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire seconde guerre mondiale sorties et loisirs hommage société