Coup de colère des responsables de la clinique de l'Ospedale contre l'Agence Régionale de Santé


Les responsables de la clinique de l’Ospedale, à Porto-Vecchio, réclament le paiement de deux millions d’euros d’impayés à l’Agence Régionale de Santé. Ils craignent pour l’avenir de leur entreprise. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Coup de colère des responsables de la clinique de l'Ospedale à l'égard de l'Agence Régionale de Santé (ARS). Le directeur de cet établissement de santé de Porto-Vecchio réclame le paiement de deux millions d'euros d'impayés à l'ARS

 

 

« Inquiétudes sur la poursuite d’activité »


« C’est la vie complète de l’entreprise qui est suspendue au paiement de cet arriéré. Si nous n’obtenons pas le règlement rapide de ce que l’on nous doit, il y a de grandes inquiétudes sur la poursuite d’activité de l’entreprise

À part demander le règlement de ce que l’on nous doit, on n’a pas de marge de manœuvre particulière. Ceux qui doivent se mobiliser sur le dossier actuellement, c’est ceux qui ont en charge, au niveau de l’administration publique, la gestion de ce dossier
», estime Renaud Mazin, directeur de la clinique de Porto-Vecchio. 

Cette somme s'inscrit dans le cadre d'une convention de service public pour les urgences et la maternité.