La première piscine olympique de Corse va sortir de terre à Porto-Vecchio

Après une trentaine années d'attente, le rêve devient enfin réalité. Un bassin olympique, de 50 mètres, va voir le jour à Porto-Vecchio, une première en Corse. L'équipement permettra de développer la discipline, mais aussi le territoire. 

Une piscine olympique va prochainement sortir de terre à Porto-Vecchio. Une première en Corse.
Une piscine olympique va prochainement sortir de terre à Porto-Vecchio. Une première en Corse. © Fayez Nureldine /AFP

C'est officiel, le premier bassin olympique de Corse va voir le jour sur le site du complexe sportif à Porto-Vecchio.

Jean-Christophe Angelini, maire de la commune, devrait lancer les travaux d'ici à la fin de l'année pour une durée d'environ deux ans. Coût total de l'opération, financée par différentes collectivités locales et l'État : entre 12 et 15 millions d'euros. 

"La Corse n'a pas de bassin de 50 mètres. Il est temps que l'on rattrape ce retard dans l'île. C'est fait pour notre jeunesse et plus généralement pour l'attractivité de notre territoire. On a besoin d'un équipement comme celui-là, c'est le pari que l'on s'est lancé. Il est risqué, mais on a à cœur de le réussir", explique Jean-Christophe Angelini. 

Attirer des sportifs de haut niveau et des sélections étrangères 

Pour des raisons économiques, le bassin ne sera pas couvert. Et pour limiter le déficit d'exploitation, un important travail marketing va être entrepris. 

L'objectif : attirer des sportifs de haut-niveau et des sélections étrangères. Sans oublier, toutefois, que cette toute nouvelle piscine sera aussi un vrai outil de développement de la discipline pour toute la région. 

"Pour nous, le sport est un élément de mixité, d'intégration sociale, de partage, de valeurs, mais aussi un levier économique. Je crois qu'il est important, à travers cet équipement, qu'on ancre cette réalité dans un territoire qui est plein de promesses", reprend le maire de Porto-Vecchio.

Attendu depuis une trentaine d'années, ce bassin olympique de 50 mètres sera un véritable atout pour le monde sportif insulaire. Il permettra notamment de combler une partie du retard structurelle qu'enregistre la Corse par rapport à d'autres régions françaises. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport