Porto-Vecchio : contre une déviation routière, les riverains forment un collectif

Tensions autour du projet de déviation routière porté par la Collectivité de Corse. / © Christian Giugliano / France 3 Corse ViaStella
Tensions autour du projet de déviation routière porté par la Collectivité de Corse. / © Christian Giugliano / France 3 Corse ViaStella

Un collectif de riverains s'est formé à Sainte-Lucie-de-Porto-Vecchio pour s'opposer au projet de déviation routière, porté par la Collectivité de Corse. Le nouveau tracé prévoit de passer à 30 mètres de certaines habitations.

Par France 3 Corse ViaStella

La mobilisation des opposants s'organise. Ce jeudi 1er mars, une réunion du collectif de riverains de Sainte-Lucie-de-Porto-Vecchio avait lieu. Celui-ci s'oppose au projet de déviation routière, porté par la Collectivité de Corse. Le point de la discorde : le nouveau tracé doit passer à une trentaine de mètres de certaines habitations.

Le tracé de la déviation routière ne fait pas l'unanimité auprès des riverains. / © Christian Giugliano / France 3 Corse ViaStella
Le tracé de la déviation routière ne fait pas l'unanimité auprès des riverains. / © Christian Giugliano / France 3 Corse ViaStella

Leurs craintes sont plus ou moins entendue par la Collectivité de Corse, qui a proposé la mise en place de murs anti-bruit pour réduire les nuisances sonores. "Moi, ça fait pratiquement 40 ans que j'habite dans la commune, je n'ai pas envie de vivre entre quatre murs", rétorque le porte-parole du collectif Jean Bottati. "Par ce collectif, on va essayer de faire évoluer les choses dans le bon sens".

Par ailleurs, les habitants ne sont pas les seuls menacés. Un centre équestre se trouvant sur le chemin du tracé est menacé de fermeture.

À cause du nouveau tracé, ce centre équestre pourrait bien déménager. / © Christian Giugliano / France 3 Corse ViaStella
À cause du nouveau tracé, ce centre équestre pourrait bien déménager. / © Christian Giugliano / France 3 Corse ViaStella

► Revoir le reportage de Frédéric Danesi, Christian Giugliano et Jean-Jérôme Delsol :
Interviennent dans ce reportage : Jean Bottati, président du Collectif de riverains mécontents, et Jacky Douttez, propriétaire.


A lire aussi

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus