Porto-Vecchio : deux gérants d’entreprises mis en examen pour tentative d’extorsion de fonds et sous contrôle judiciaire

Alain Terrazzoni et Jean-Jacques Pietri ont été mis en examen pour tentative d’extorsion de fonds dans une affaire qui a commencé en 2010, et qui concerne un terrain et des villas près de la très prisée plage de Palombaggia, près de Porto-Vecchio.

© FTViastella

Au cœur de cette sombre affaire, se mêlent un terrain à quelques mètres de la très prisée plage de
Palombaggia, des anciens amis, de somptueuses villas, des millions d’euros et une famille qui a dû quitter la Corse.

L’enquête démarre en juin 2019, après une plainte déposée au parquet d’Ajaccio pour extorsion de fonds et menaces. Selon la victime tout commence en 2010, par l’acquisition d’un terrain au dessus de la plage. Sur ce terrain entre rochers de granit, maquis et eaux turquoise, il est envisagé la construction de six villas.

Un terrain, deux restaurateurs et la victime

C’est Alain Terrazzoni, alors agent immobilier qui propose la vente. Parmi les acheteurs, figurent deux restaurateurs de Palombaggia, et la victime : une famille arrivée de Côte d’Azur ayant des liens familiaux avec Alain Terrazzoni. Le terrain est acheté, les maisons sont construites et des tensions entre les propriétaires apparaissent. 

Selon le plaignant, ces tensions se transforment vite en menaces. Il aurait été demandé à la victime 500.000 euros , la vente de son bien et de "payer pour sa tranquillité".

Alain Terrazzoni et Jean-Jacques Pietri mis en examen pour tentative d'extorsion de fonds

La famille, qui avait pour intention de s’installer dans l’île, choisit alors de quitter la Corse pour des raisons de sécurité et de se réfugier à l’étranger. Face à une pression qui n’aurait alors cessé de s’accentuer.

Alain Terrazzoni et Jean-Jacques Pietri, mis en examen dans cette affaire pour tentative d’extorsion de fonds, ont été placés sous contrôle judiciaire. Ils contestent les faits qui leurs sont reprochés et nient toute pression ou menaces.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers