Procès Pantalacci : la directrice d'enquête porte plainte

Illustration - Voiture de police devant le commissariat d'Ajaccio. / © FTVIASTELLA
Illustration - Voiture de police devant le commissariat d'Ajaccio. / © FTVIASTELLA

Une enquêtrice de la police judiciaire d'Ajaccio, dont le témoignage était attendu au procès des frères Pantalacci, rejugés pour une triple tentative d'assassinat en 2011, a porté plainte pour "subornation" après un incident impliquant l'un des accusés jeudi à Ajaccio.

Par GB avec AFP / France 3 Corse ViaStella

L'enquêtrice de la police judiciaire d'Ajaccio a porté plainte vendredi soir pour "subornation" contre l'un des jumeaux à Ajaccio.

Marc et Dominique Pantalacci, 26 ans, sont rejugés devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône pour une triple tentative d'assassinat en 2011 à Ajaccio, des faits pour lesquels ils ont été acquittés en novembre 2016. 

"J'ai reçu cette plainte pour subornation par pression, par intimidation", a expliqué le procureur de la République d'Ajaccio, sans préciser lequel des jumeaux était visé.

"Lors des faits, celui-ci ne s'est pas présenté, mais certains éléments" devraient rapidement permettre de l'identifier avec certitude, a ajouté Eric Bouillard, soulignant que l'enquête a été confiée à la gendarmerie.

Les menaces ont été échangées jeudi vers 19h30 quand l'un des frères Pantalacci a croisé la policière en ville. Il lui aurait déclaré qu'elle aurait "des comptes à rendre", a expliqué le procureur. 

Qualifiée de "témoin capital" par la défense, l'enquêtrice aurait dû être entendue en visioconférence depuis Ajaccio, mais sa déposition avait été renvoyée, la défense tenant à ce qu'elle vienne s'expliquer devant les jurés de ce procès "sous tension".

Corse: plainte pour "subornation" contre un des jumeaux Pantalacci

Après 4 jours de problèmes techniques et d'incidents d'audience, le président de la cour d'assises Patrick Ramaël a décidé mardi de renvoyer le procès en raison de l'indisponibilité de l'enquêtrice dont la déposition est "nécessaire à la manifestation de la vérité".

La fonctionnaire était alors en vacances à l'étranger et n'était pas supposée pouvoir se rendre disponible avant vendredi.

Ce renvoi conclut un procès qualifié de "naufrage" et de "fiasco total" par la défense. Un nouveau procès en appel devrait être organisé dans les mois prochains.

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse: plainte pour "subornation" contre un des jumeaux Pantalacci

Les + Lus