Logement social - Se loger pour se soigner, l'attente d'un couple de retraités en Corse du Sud

Se loger ou se soigner, le choix cornélien d'un couple de retraités en Corse du Sud / © FTVIASTELLA
Se loger ou se soigner, le choix cornélien d'un couple de retraités en Corse du Sud / © FTVIASTELLA

Un couple de retraités résidant à Propriano (Corse du Sud) se bat pour obtenir un logement social leur permettant de se faire soigner à Ajaccio, mais les propositions faites jusqu'à présent restent inadaptées.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

C'est dans une résidence de Propriano, gérée par le bailleur social Erilia, que Victor et Marie Antoinette Gandolfi vivent depuis neuf ans. Âgés de 71 et 80 ans, leur situation médicale nécessite aujourd'hui un rapprochement à Ajaccio.

Après plusieurs refus ou propositions inadaptées, un appartement au 5ème étage d'un immeuble leur est proposé en mars dernier. Le déménagement est préparé, les papiers sont faits mais lors d'une visite un mois plus tard, ils découvrent un logement inhabitable : robinetterie cassée, baignoire fendue, une liste de travaux impossible à réaliser pour leur petit budget.

Depuis le couple vit une nouvelle attente au milieu des cartons, lui dans un lit médicalisé, elle, sur un canapé, son lit étant dans un garde-meubles. Leur situation semble pourtant nécessiter une prise en charge urgente. Victor Gandolfi doit faire l'objet d'un suivi cardiaque et son épouse est diabétique.

Se loger ou se soigner, le choix cornélien d'un couple de retraités

La Corse possède un taux de logement social par rapport au nombre de résidence principale particulièrement faible, un peu moins de 10 % en Corse pour 17 % au niveau national.

La situation est particulièrement tendue en Corse du Sud. Plus de 3.426 demandes de logement social étaient comptabilisées dans ce département au 31 décembre 2016, selon la Dreal Corse.

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse - Appel à la mobilisation pour la journée mondiale du don de sang

Les + Lus